Football : Evra flingue Lizarazu et Menès dans une interview à Téléfoot

Publié le 22 Octobre 2013

Publié le 20/10/2013 à 11h39 | Mise à jour : 20/10/2013 à 20h44
Auteur S.H., Sudouest.fr

commentaire(s) 67

Football : Evra flingue Lizarazu et Menès dans une interview à Téléfoot

VIDEOS - l'arrière gauche des Bleus a fustigé les déclarations de certains commentateurs le concernant dans une interview musclée. Il est convoqué à la FFF

Ce dimanche, dans l'émission "Téléfoot", l'international Patrice Evra, arrière-gauche de l'équipe de France et de Manchester United s'est exprimé lors d'une interview.

L'occasion pour lui de répondre aux critiques de la presse concernant ses performances, et en particulier à celles venant des consutants tels Pierre Menès (Canal+) ou Bixente Lizarazu (TF1).

"Vous savez quand on parle d'Evra..." a commenté le joueur aux 50 sélections, pour faire comprendre que les médias ne l'épargnaient pas. "C'est avec certains médias, ou plutôt quelques commentateurs à qui je réglerai bientôt leur compte...un jour je dirai ce que j'ai à dire mais...en direct" a-t-il poursuivi.

Patrice Evra arrogant ? Le terme a fait réagir le footballeur qui a alors listé les commentateurs qui selon lui ne le respectent pas. (Vers la 12e minute de la vidéo ci-dessus)

Luiz Fernandez ? "Michel Fernandel ? Quand on lui a donné les clés du PSG, à part manger des chupa-chups et danser la macarena au bord du terrain je ne sais pas ce qu'il a fait".

Bixente Lizarazu ? "Je ne sais pas ce qu'il a contre moi...C'est le seul joueur qui ne m'a pas serré la main lorsque je suis arrivé en Equipe de France lors de ma première sélection".

Pierre Ménès ? "Alors lui je ne veux pas lui donner de l'importance mais un jour j'espère que je vais le croiser... Il a parlé de ma famille, il a dit que je - serais prêt à vendre ma mère pour revenir en Equipe de France -... Il ne parle plus de Malouda parce que Malouda l'a déjà chopé...et moi j'espère le choper....Lui le jour où il arrive à faire huit jongles, j'arrête ma carrière."

Rolland Courbis ? "Comment il s'appelle là...Roland Tournevis, lui aussi sur RMC il fait que de parler... "

"Ces personnes là, ils prennent l'Eurostar on sait même plus c'est qui"(sic) a poursuivi Patrice Evra, décidément très remonté. "C'est eux, c'est pas le peuple français...qu'ils arrêtent ces personnes-là de dire n'importe quoi " a-t-il ajouté, désignant ces commentateurs comme responsables de sa réputation depuis le scandale de la coupe du monde 2010.

Après la diffusion de l'interview, le consultant Bixente Lizarazu a réagi à ces propos sur le plateau de Téléfoot (vidéo ci-dessous). "C'est incompréhensible, c'est consternant, en plus il a insisté pour que cette interview soit diffusée, et encore, vous avez coupé les passages les plus vulgaires...c'est ridicule" a affirmé l'ancien joueur des Girondins et des Bleus. "On l'avait déjà perdu en Afrique du Sud, et là on l'a encore perdu" a ajouté le consultant.

Cité dans l'interview, le consultant Rolland Courbis a aussi évoqué Patrice Evra ce dimanche sur RMC, non sans manier l'ironie : « Evra, pour moi, est un ailier gauche moyen, qui se rappelle de temps en temps qu’il joue arrière gauche... Arriver à faire une carrière de défenseur avec aussi peu de qualités, sans jeu de tête, sans vitesse, sans marquage, c’est une prouesse que je salue. Depuis ce matin, c’est devenu mon idole. Je suis un parasite ? A partir du moment où le gars ne comprend pas la chance qu’il a d’être devenu millionnaire avec si peu de talent, que voulez-vous que je réponde ?"

De son côté, le consultant de Canal + Pierre Ménès a réagi aux propos de Patrice Evra via plusieurs messages publié sur son compte Twitter.

Le jour où Evra fera une interview sans massacrer la langue française, j'arrêterai aussi ma carrière. #clubbacàsable

Quand à ce pauvre Christian Jean Pierre, il avait l'occasion de montrer qu'il avait qq chose dans son froc. Encore raté

Et quand on est l'homme qui a eu l'idée de la grève à Knysna, on rase les murs et on remercie le ciel d'être encore en sélection


Invité du Canal Football Club dimanche soir, Didier Deschamp a parlé d'un "dérapage", que cette interview n'était "pas une bonne chose" et qu'il "n'excusait pas" les propos de son joueur. Il évoque cependant "un problème de personnes, entre Patrice Evra et des consultants". Le sélectionneur et le patron de la Fédération française de football, Noël Le Graët, ont demandé "des explications" au joueur.

A voir sur le même sujet

J'aime pas trop evra mais faut reconnaître que c'est devenu le bouc emissaire

Rédigé par S.H., Sudouest.fr

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article