Le candidat FN remporte l'élection cantonale de Brignoles

Publié le 14 Octobre 2013

Publié le 13/10/2013 à 19h57 | Mise à jour : 13/10/2013 à 21h58
Par SudOuest.fr

commentaire(s) 0

Le candidat FN remporte l'élection cantonale de Brignoles

VIDÉOS. Laurent Lopez a remporté la cantonale partielle dans le Var aux dépens de l'UMP Catherine Delzers avec presque 54% des voix

Le candidat du Front national Laurent Lopez a remporté dimanche l'élection cantonale partielle de Brignoles (Var) avec 53,9% des voix, selon la préfecture du Var.

Il a recueilli au second tour 5.031 voix, contre 4.301 pour son adversaire UMP Catherine Delzers (46,1%), selon la préfecture, le maire de Brignoles ayant annoncé précédemment les chiffres de 53,43% et 46,57%.

"Je pense à mes électeurs, à tous ces bannis, à ce peuple modeste", a réagi le nouvel élu. "Je suis très heureux, c'est un score sans ambigüité", a-t-il encore dit, ajoutant que son objectif désormais "c'est de conquérir la mairie" de Brignoles. Il a mené campagne sur les thèmes de l'insécurité et "des trahisons de l'UMPS", dans un département qui est de longue date un terreau de l'extrême droite et où le FN a déjà réalisé de beaux scores électoraux.


Cantonale à Brignoles: Laurent Lopez veut... par BFMTV

A ses côtés la députée FN Marion Maréchal-Le Pen s'est dite "fière" du candidat de son parti : "Il a réussi malgré l'alliance UMP-PS", a-t-elle déclaré.

Au cours du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI, Marine Le Pen a parlé d'une "belle victoire", d'autant plus qu'il y a eu une "forte mobilisation" entre les deux tours. "C'est un virage, la confirmation de la mort du Front républicain", a-t-elle appuyé, rappelant que le PS avait appelé à voter UMP au deuxième tour. "Ca augure des villes gagnées, des centaines, peut-être des milliers de conseillers municipaux", a-t-elle dit.


Invitée du Grand Jury : Marine Le Pen salue la... par rtl-fr

Eliminée dès le premier tour, la gauche avait lancé un appel au "front républicain" pour "faire barrage" au candidat FN arrivé en tête le 6 octobre avec 40,4% des suffrages, et soutenir Catherine Delzers (20,8% des voix).

A cinq mois des municipales, alors que la gauche a perdu huit législatives partielles et trois cantonales en un an, ce second tour était surveillé de près par les états-majors politiques. Dimanche soir, le premier secrétaire du PS Harlem Désir a déploré la victoire du FN, "qui rappelle à la gauche l'impérieuse nécessité de son rassemblement dans les territoires" où le parti d'extrême droite est fort.

Jean-François Copé, patron de l'UMP, a de son côté affirmé que la victoire du Front national à l'élection cantonale de Brignoles (Var) était le résultat d'une "double peine: la gestion désastreuse de la ville par les communistes" et "la gestion calamiteuse de notre pays par la gauche".

Rédigé par SudOuest.fr

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article