Bygmalion parle de "fausses factures" à l'UMP et met en cause Sarkozy

Publié le 26 Mai 2014

Bygmalion parle de "fausses factures" à l'UMP et met en cause Sarkozy

Publié le 26/05/2014 à 17h04 , modifié le 26/05/2014 à 18h03 par

SudOuest.fr

VIDEO - "On l'appelle l'affaire Bygmalion, mais il s'agit de l'affaire des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy" a estimé ce lundi Maître Maisonneuve qui défend la société Bygmalion

C

oup de tonnerre dans l'affaire Bygmalion, avant le bureau politique de l'UMP qui aura lieu ce mardi, où le Président de l'UMP Jean-François Copé est censé s'expliquer.

Publicité

Dans une conférence de presse qui s'est tenue à Paris ce lundi à 17h, Maître Maisonneuve, l'avocat de la société Bygmalion a déclaré que des "vraies fausses factures" ont été établies pour dissimuler des dépenses de campagne de Nicolas Sarkozy. Il accuse : "Bygmalion était sous la contrainte économique"."On l'appelle l'affaire Bygmalion, mais il s'agit de l'affaire des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy".

"Il s'agit bien de fausses factures, à la demande de l'UMP", a-t-il dit. Il évoque un financement occulte à hauteur de dix millions, lesquels qui auraient été payés par l'UMP et non par le candidat Nicolas Sarkozy. "Que les choses soient dites une fois pour toutes, c'est le sens de notre démarche. Mes clients assumeront", a-t-il lancé.

"Il y a des libellés de factures qui ne devaient pas être imputés à l'UMP (...) Il appartient maintenant aux responsables de l'UMP et de la campagne de dire ce qui s'est passé. J'ai des idées que je garde pour moi. Je ne sais pas si Nicolas Sarkozy était au courant. Qu'ils aient le courage politique de le faire, je pense que ce serait assez sain."

Selon Europe 1, des perquisitions ont démarré quelques minutes après les déclarations de Me Maisonneuve, l'avocat de Bygmalion.

Vladimir Fédorovski: "En août 1999, Poutine a dit oui à Eltsine depuis Biarritz"

Européennes dans le Sud-Ouest : où le FN a-t-il réalisé ses meilleurs scores ?

A voir sur le même sujet

Édition abonnés

« On doit l’arrêter et l’empêcher de sévir »

Les autorités belges ont diffusé des images de l’homme qui a ouvert le feu samedi dans le Musée juif de la capitale belge. Une quatrième personne est morte hier. Hier, vingt-quatre heures après la...

[Edito] Surprise, non. Commotion, oui

Une surprise ? Non. Une commotion. Certainement. On avait beau s’attendre à ce que le Front national joue le premier rôle dans cette élection européenne, il fallait être confronté au réel de...

Mille-feuille et court-circuit

La méthode prônée par le préfet sur la réforme territoriale divise. Max Brisson a dégainé le premier, jeudi, pour se plaindre de l’intervention du préfet lors de l’assemblée générale du Conseil...

Rédigé par sudouest.fr

Repost 0
Commenter cet article