A Bordeaux, Mélenchon réplique sur son « parler cru et dru »

Publié le 24 Mars 2013

A Bordeaux, Mélenchon réplique sur son « parler cru et dru »

"Je parle cru et dru. Je ne tourne pas deux heures autour du pot, a lancé, dimanche 24 mars, Jean-Luc Mélenchon, au cours d'un meeting qui a clos le congrès du Parti de gauche à Bordeaux. Je ne leur reconnais aucune suprématie intellectuelle parce que ma manière de parler les dérange parce, que j'appelle un chat un chat et parce qu'un de mes camarades appelle un salopard un salopard."

Au lendemain d'une polémique qui l'a opposé à ses anciens camarades socialistes, le coprésident du PG a tenu à mettre les choses au clair devant plusieurs centaines de militants venu assister au meeting. Samedi, son bras droit François Delapierre a attaqué les "17 salopards" de l'Eurogroupe qui ont choisi de taxer les épargnants chypriotes  : "Dans ces 17 salopards, il y a un Français, il a un nom, il a une adresse, il s'appelle Pierre Moscovici et il est membre du Parti socialiste." "Une très expression" avait réagi le coprésident du PG devant des journalistes avant de dénoncer le "comportement irresponsable" de M. Moscovici, "quelqu'un qui ne pense plus en français mais dans la langue de la finance internationale".

Ce n'est pas sur les déclarations de M. Delapierre que le PS a choisi de répliquer samedi soir mais sur celles de M. Mélenchon. Des propos qualifiés "d'inacceptables" par le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, qui a demandé à M. Mélenchon de les "retirer". "C'est un vocabulaire des années 30 que l'on ne pensait plus entendre de la bouche d'un républicain et encore moins d'un dirigeant de gauche", a-t-il ajouté à l'AFP. "Une diversion malhonnête à la méthode socialiste habituelle : insulter et insinuer plutôt que de répondre sur le fond", répondait alors M. Mélenchon avant d'ajouter que M. Désir "ferait bien de nous dire ce que pense le PS du vote des ministres français sur Chypre".

"Le coup est une blessure"

Dimanche, le député européen a consacré une bonne part de son discours au sujet, estimant que "le coup est une blessure" et dénonçant "l'infecte propagande du Parti solférien qui veut me faire dire des choses que je n'ai pas dites". "Dire cela, ce serait de l’antisémitisme ? Plus aucune discussion n'est possible dans ces conditions!", s'est-il exclamé. "J'ignorais quelle était sa religion et je n'ai pas l'intention d'en tenir compte dans l'avenir  pas davantage que dans le passé", a-t-il assuré avant d'affirmer à M. Moscovici  que "si un jour parce qu'il est juif, quelqu'un venait ou à l'insulter ou à l'offenser ou à le menacer, alors il nous trouverait tous comme un seul corps pour le défendre".

Il n'en a pas pourtant épargner le "Parti solférinien" qui "n'a de socialiste que le nom" et dont il a fustigé la politique tout au long de son discours. Assumant "une radicalité concrète", il a critiqué l'accord "Made in Medef", les coupes budgétaires mais surtout la politique européenne du gouvernement. Pour lui, il y aura "un avant et un après Chypre".  "Si nous cédons à Chypre, c'est nous les suivants", a-t-il jugé à la tribune. Il est également revenu sur la question de l'euro, qu'il avait évoqué vendredi dans un entretien à Sud-Ouest, pour préciser qu'il ne demande pas la sortie de l'euro. "En sortir, ce serait le triomphe de l'euro-Merkel", a-t-il jugé avant d'ajouter : "A la place de l'euro-Merkel, nous voulons l'euro des peuples, c'est-à-dire une monnaie qui permet nous de faire le salaire minimum commun dans toute l'Europe." Une position qu'il ne manquera pas de défendre pendant la campagne des européennes, qui seront "la grande confrontation". Aux municipales, il assuré que des listes autonomes du Parti de gauche seraient constituées dans une soixantaine de villes "moyennes et grandes". Lisant du Gramsci, il a conclu son discours sur quelques mots de Saint-Just que le PG  : "Osons, rien ne nous résistera !"

 

 

 

 
  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Tumblr
Cette entrée a été publiée dans Mélenchon, Parti de gauche. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. | Alerter |

102 commentaires à A Bordeaux, Mélenchon réplique sur son « parler cru et dru »

  1. Une coquille, un mot qui manque, une faute. Pas mal, peu mieux faire…

    Rédigé par : gaip | le 24 mars 2013 à 15:34 | Répondre | Alerter |
  2. Je ne suis pas un fan de ce Melenchon mais enfin le taxez d’antisemite parcequ’il a critiqué la politique économique d’un homme de confession juive ca va quand même trés loin… Par ailleurs on observe de plus en plus un rapprochement ideologique entre les 2 « fronts » ce qui est logique puisque dans le meme temp le PS fait la politique de l’UMP.

    Rédigé par : SYLVAIN | le 24 mars 2013 à 15:37 | Répondre | Alerter |
    • Qu’on aime ou qu’on aime pas Mélenchon n’empêche pas de faire deux constats.
      ==> le premier est l’accentuation du discours national de Mélenchon. Il fait un pas de plus dans sa proximité avec le FN et c’est logique : car à partir du moment où le socialisme est mort, la ligne protestataire du FN est la seule crédible. Son « antifascisme » proclamé n’est de nulle garantie, il date . Car le FN est un parti moderne
      Ceci dit il a le droit de même que celui de critiquer Moscovici sur son ( prétendu) abandon de la Nation.
      ==> l’accuser d’antisémitisme est de la forfaitairure. Mais hélas devenu traditionnel dans les méthodes de la gauche socialiste : dénigrer l’adversaire, l’ostraciser le plus possible avec l’aide des médias pour empêcher tout débat sur les points qui vous touchent. Telle est désormais la devise. Comme quoi la vieille proximité du PS avec le PC a laissé plus que des traces : le PS a déjà rejeté le principe de la liberté d’expression, il s’éloigne chaque jour des principes du débat politique normal en démocratie

      Rédigé par : Frederic_N | le 24 mars 2013 à 17:20 | Répondre | Alerter |
      • Ce n’est pas le socialisme qui est mort, c’est le socialisme du PS. Quant à la crédibilité de la ligne protestataire du FN, il en a déjà fait son compte, souvenez-vous : http://www.dailymotion.com/video/xh12fp_debat-j-l-melenchon-le-pen-bfmtv_news

        Rédigé par : martiallanglois | le 24 mars 2013 à 18:18 | Répondre | Alerter |
        • Il est évidemment excessif d’affirmer que l’individu Mélenchon est antisémite. Ce qui ne l’empêche absolument pas de jouer avec l’antisémitisme pour racoler un peu plus large et pour faire un clin d’oeil à la mouvance rouge-brune. Les mots ont à la fois un sens et une valeur, et quand on accuse dans la même phrase un juif de « ne pas penser français » et d’être en faveur de la « finance internationale », il n’y a pas photo.

          Rédigé par : Mark | le 24 mars 2013 à 19:19 | Répondre | Alerter |
          • Ne pas penser en français mais dans la langue de la finance internationale, c’est pourtant très claire comme expression : cela signifie privilégier les intérêts du capital transnational aux dépens de la population que l’on est censé représenter.
            Le reste n’est qu’un procès d’intention qui va redonner du grain à moudre aux antisémites.

            Rédigé par : martiallanglois | le 24 mars 2013 à 20:29 | | Alerter |
    • Sauf que, curieusement, ce que Mélenchon reproche à Moscovici, c’est de faire le jeu de la finance apatride internationale et d’être ainsi un mauvais Français. C’est beau comme du Maurras! Pas de doute, le ton de la diatribe est très « février 34″. Encore un effort, Jean-Luc et tu suivras les pas de Jacques Doriot!

      Rédigé par : Bonnaure Jacques | le 24 mars 2013 à 18:56 | Répondre | Alerter |
    • commentaire abracadabrantesque ma foi !
      en quoi le FN serait un parti moderne ? affirmation péremptoire, donc nulle.
      en quoi l’argumentaire déployé par JL Mélenchon serait « protestataire » : c’est une vue de l’esprit là encore. Vous ne l’avez visiblt pas lu…
      il n’y a que la 1ère phrase de la dernière partie de votre avis qui est valable …
      Qd à H. Désir, il est sans substance. Il s’est livré toute honte bue à 1 vulgaire opération de diversion pour évincer le débat de fond. NUL DE NUL.

      Rédigé par : HARBA | le 24 mars 2013 à 19:16 | Répondre | Alerter |
  3. Je n’aime guère Mélenchon, mais reconnaissons qu’accepter de taxer de tout petits épargnants, qui ont économisé sou à sou pour un projet ou pour leurs enfants, pour éponger des dettes dont de grands financiers, voire de grands mafieux, sont responsables, c’était vraiment écœurant, et peu digne de prétendus ‘socialistes’.

    Rédigé par : perplexe | le 24 mars 2013 à 15:40 | Répondre | Alerter |
    • c’est à mourir de rire Mélenchon à la rescousse des banquiers Chypriotes qui on foutu leur pays dans la M…. l’économie Chypriote de la spéculation immobilière et des banques offrant des rendements à 9 % j’oublie la prostitution et les bordels pour les amis Russes de Jean Luc

      Rédigé par : Magne | le 24 mars 2013 à 15:45 | Répondre | Alerter |
      • Plutôt que se moquer de Mélenchon, se demander pourquoi l’économie de Chypre coupée en deux est ce qu’elle est aujourd’hui, vu qu’une très importante partie de ses infrastructures et ressources ont été confisquées lors de l’invasion turque une génération plus tôt.

  4. Mais c’est… c’est nul!

    C’est vraiment devenu ça Le Monde ? C’est vraiment ça l’article que vous faites sur l’extrême gauche et Chypre ? Des insultes de cours de récré ?

    Pas un mot sur Syriza, évincée il y a quelques semaines de Chypre, sur les accusations très grave que Mélenchon porte à l’encontre des personnes ayant pris ces décisions ? Sur les décisions elles mêmes ? Sur les possibilités de propagation à la France ?

    L’antisémitisme, il est dans la tête de ceux qui traduisent « il parle la langue de la fincance internationale » par « c’est un juif ». Ce qu’il faut de malhonnêteté intellectuelle et d’inculture pour faire une traduction pareille, une interprétation si hâtive!

    Il accuse de choses grave une personne qui a oeuvré dans un événement récent grave. Ça ne dirait pas aux journalistes de se pencher sur la vérité de ces accusations plutôt que sur les cris de vierges effarouchées ? Qu’est ce qu’il doit avoir tapé juste pour qu’on ressorte le lièvre de l’antisémitisme !

    Rédigé par : Iv | le 24 mars 2013 à 15:40 | Répondre | Alerter |
    • « L’antisémitisme, il est dans la tête de ceux qui traduisent « il parle la langue de la fincance internationale » par « c’est un juif ». Ce qu’il faut de malhonnêteté intellectuelle et d’inculture pour faire une traduction pareille, une interprétation si hâtive! »

      Bravo! Tout à fait d’accord. Ces accusations desservent ceux qui les profèrent. A mon souvenir, Mélenchon était le seul pendant la campagne de 2012 à mettre en garde le PS contre la montée du FN…

      Rédigé par : cadogan | le 24 mars 2013 à 15:54 | Répondre | Alerter |
      • Un peu de recherche sur l’historique de la langue de la finance et vous constaterez qu’il s’agit souvent d’amalgamer les juifs et francs-maçons dans un grand complot mondialiste d’oppression.

        Et vu que le discours est souvent celui des années trente, on est en droit de se poser des questions. Quant à Chypre, prendre les gens pour des abrutis à ses limites. Il a été proposé de limiter les prélèvements à 100000 minimum sur les comptes, cela a été refusé face aux pressions russes.

        Chypre est ni plus ni moins qu’un paradis fiscale pour les russes, mais là-dessus aucun mot de Mélenchon, les h
        oukases ne doivent pas être des financiers alors…

        Rédigé par : Druss | le 24 mars 2013 à 16:04 | Répondre | Alerter |
        • Ecoutez son discours de ce matin. Mélenchon évoque à plusieurs reprises le « paradis fiscal » chypriote… mais vous préférez sermonner. Pour votre gouverne Chypre est entré dans la zone euro en 2008 et était déjà un paradis fiscal…vous avez entendu le PS ou l’UMP s’en plaindre. Et quand Chypre est entrée dans l’UE en 2004, on a demandé l’avis aux peuples ? Et le Luxembourg, l’Irlande, Monaco, ce ne sont pas des paradis fiscaux ? Alors laisser croire que l’opération chypriote menée par l’UE et la troïka est une opération mains propres…laissez nous rire !

          Rédigé par : rodolphe13 | le 24 mars 2013 à 16:17 | Répondre | Alerter |

Rédigé par

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article