Accusations de pédophilie : les faits rapportés par Luc Ferry avérés ?

Publié le 24 Juin 2011

Plusieurs témoignages, selon le Parisien, viendraient étayer les propos rapportés par Luc Ferry

 

Brocardé, vilipendé pour ses propos abrupts, poussé dans ses retranchements par ceux qui l'accusent de profiter également du système, Luc Ferry revient aujourd'hui par la grande porte de l'actualité judiciaire. Selon LeParisien.fr, plusieurs témoignages viendrait corroborer les propos qu'il avait rapportés lors ce cette fameuse interview sur le plateau du Grand Journal de Canal+.

Rappel des faits. Lors d'un débat animé, le 30 mai dernier, l'ancien ministre de l'Education nationale avait lâché une bombe sur le plateau de l'émission. Il avait évoqué le cas d'un "ancien ministre [qui] s'est fait poisser à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons (...)" Il s'était fait relater l'épisode par de hauts personnages de l'Etat, mais affirmait ne pas posséder de preuves. Il estimait cependant l'épisode passé dans le domaine public après la parution d'un article dans les pages du Figaro Magazine. Le nom de l'ancien ministre incriminé n'a pas été révélé, même si certains se sont fait lyncher sur internet. 

Ses propos ont déclenché un tollé. Luc Ferry a assumé le débat. Une enquête préliminaire a été diligentée, confiée à la Brigade de protection des mineurs de la police judiciaire. Luc Ferry a été entendu dans ce cadre en qualité de témoin

Selon LeParisien.fr, différentes personnes auraient été entendues dans le cadre du dossier, dont les propos seraient venus étayer les propos de Luc Ferry. Le quotidien parisien évoque des éléments "concrets". Il évoque également les carnets de l'ancien patron des Renseignements généraux Yves Bertrand, dont les carnets avaient été saisis dans le cadre de la célèbre affaire Clearstream. Il y serait fait mention d'une telle affaire de pédophilie au Maroc durant l'année 2001. L'intéressé aurait indiqué avoir signalé l'affaire auprès des ses autorités de tutelle. La police judiciaire travaille aujourd'hui à vérifier toutes ces nouvelles pistes de travail. 

Des associations marocaines ont annoncé porter plainte après la révélation de l'épisode par Luc Ferry. "Touche pas à mon enfant", qui a déjà entrepris une telle démarche vendredi à Marrakech, devait porter plainte à Paris. Les  "Amis de l'Association marocaine des droits humains", association basée à Lille qui compte une centaine d'adhérents en France, et "Mémoire vive agir pour la citoyenneté au Maroc" (une cinquantaine d'adhérents dans la région de Lille), vont se joindre à cette plainte.

 

politique · Faits divers
À lire aussi
Pédophilie : nouvelles plaintes suite aux propos de Luc Ferry
Elle court, elle court, la rumeur de Marrakech
Accusations de pédophilie : Luc Ferry entendu comme témoin
Accusations de pédophilie : Luc Ferry entendu dans les prochains jours
Accusation de pédophilie : haro sur Luc Ferry

Source sudouest.fr

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens du monde

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article