Affaire Savile : Scotland Yard arrête Gary Glitter

Publié le 29 Octobre 2012

 

Par Rose Claverie

 

L'ancienne pop star britannique a été interpellée dimanche dans le cadre du plus grand scandale pédophilique jamais connu outre-Manche.

Certaines célébrités britanniques doivent trembler à l'idée que leur passé sulfureux remonte à la surface. Si l'ancienne star de la BBC, Jimmy Savile, mort l'année dernière à l'âge de 84 ans, ne pourra jamais payer pour les centaines d'abus qu'il aurait commis sur ses jeunes victimes, ce n'est pas le cas de ses amis encore en vie.

 

Depuis les révélations sur les pratiques pédophiliques de Savile, une quinzaine de stars des années 1960 et 1970 auraient contacté, paniquées, leurs agents. Mais Gary Glitter est le premier à avoir été arrêté par Scotland Yard. On l'a vu quitter dimanche matin son domicile du nord de Londres, avec un bonnet enfoncé sur la tête, accompagné d'un détective. La police a également confirmé avoir interpellé un individu d'une soixantaine d'années dans le cadre de l'enquête intitulée «Savile et les autres», le plus grand scandale pédophilique jamais connu en Grande-Bretagne.

Rock and roll (part 1), du temps de la splendeur glam rock de Gary Glitter, dans les années 1970.

Glitter avait déjà vu sa réputation ternie à la fin des années 1990. Celui qui incarna le glam rock des années 1970, connu pour ses déguisements à paillettes et épaulettes, fut emprisonné plusieurs mois en Grande-Bretagne pour téléchargement de pornographie pédophile. Son ami, Jimmy Savile, qui l'avait invité dans ses shows sur la BBC, prit alors sa défense, déclarant: «Qu'est-ce que Gary Glitter a fait de mal? Rien, en réalité. Il est juste resté assis chez lui à regarder des films louches.» Le présentateur vedette eut plus de mal à voler à son secours en 2006, quand Glitter purgea une peine de deux ans de prison au Vietnam pour «actes obscènes» avec deux fillettes de 11 et 12 ans. Interdit d'entrée à Hongkong et en Thaïlande, Glitter retourna ensuite à Londres, mais il devait rendre des comptes sur ses déplacements.

 

300 victimes potentielles

Au début du mois, la rumeur se propagea autour du viol d'une fillette de 13 ans, qui aurait été commis dans les années 1970 par le chanteur dans la loge de Savile à la BBC, et sous les yeux du présentateur, lui-même occupé à «tripoter» une autre adolescente de 14 ans. Samedi soir, Karin Ward, une ancienne élève d'une école du Surrey, est sortie de l'anonymat pour témoigner sur la BBC avoir bel et bien constaté les faits incriminés. Ses déclarations auraient provoqué l'arrestation du sexagénaire Glitter. Au total, les limiers de Scotland Yard étudient le cas de 300 victimes potentielles. Depuis le reportage de la chaîne ITV, qui a mis en lumière les pratiques de Savile au sein de la BBC ou dans les écoles et les hôpitaux qu'il sponsorisait, les enquêteurs ont interrogé 130 personnes.


Parmi celles qui ont parlé, 60 accuseraient des individus autres que Savile. S'il est le premier à être interrogé par la police, Glitter ne sera certainement pas le dernier. Cette semaine, les convocations devraient s'enchaîner. Parmi les suspects, la presse évoque un légendaire producteur de radio, un photographe connu et un disc-jockey. Un ancien associé de Savile aurait, quant à lui, pris la fuite, et un producteur serait caché, refusant de parler à quiconque.

 

http://www.lefigaro.fr/international/2012/10/28/01003-20121028ARTFIG00183-affaire-savile-scotland-yard-arrete-gary-glitter.php

 

LIRE AUSSI:

» Scandale Savile: la BBC au bord de la «guerre civile»

» Jimmy Savile, l'honneur perdu de la BBC

» BBC: un animateur accusé de pédophilie un an après sa mort

Par Rose Claverie

Rédigé par jeanfrisousteroverblog

Publié dans #citoyens du monde

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article