Anne Sinclair, le retour

Publié le 30 Janvier 2012

Auteur ANNE POURRILLOU- JOURNIAC 53 commentaire(s)

Mme Strauss-Kahn a retrouvé le journalisme. Avec dans les valises de la nouvelle patronne du Huff... du beau linge

Anne Sinclair, le retour

C'est fait. Anne Sinclair, regard droit, œil clair, cheveu sombre et lèvre purpurine, est de retour. Elle revient de Washington, de Tribeca et de son rôle de Mme Strauss-Kahn pour redevenir ce qu'elle est : une femme qui existe par elle-même, qui a son boulot, ses victoires, ses revers et ses objectifs. On la félicite, au passage, d'avoir réussi l'exploit de retrouver du taf à l'âge de 62 ans, ce qui n'est pas à la portée de la première matrone venue. Comme quoi, l'expérience, le talent et, peut-être aussi, le capital social et la surface médiatique sont de sérieux atouts.

Ce retour sur la scène journalistique a eu lieu lundi 23 janvier, quand Arianna Huffington (la fondatrice) et Anne Sinclair (la directrice de la rédaction) ont inauguré, en fanfare et en escarpins, la déclinaison française du Huffington Post, - « Huff Po » pour les intimes.

Comme son grand-frère américain, le Huff hexagonal est un « pure player » (il n'existe qu'en version Web) qui se veut objectif et sérieux mais pas barbant. Il saura, a dit la patronne, allier l'information brûlante et le débat, le scoop et l'analyse, la carpe et le lapin.

Avec les mêmes recettes (controversées) que son aîné, gageons qu'il y parviendra : une sélection d'articles tirés d'autres titres de presse en ligne, des articles originaux, du participatif, des blogueurs (bénévoles de gré ou de force) et des articles d'opinion écrits par des personnalités. Parmi les premiers chroniqueurs : Nicolas Bedos, Rachida Dati, Julien Dray ou encore Guy Carcassonne. Mazette, en voilà du beau linge ! On se croirait sur un plateau de télé.

 

culture et loisirs · sondages

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article