Barroso : "l'Europe a les moyens de traiter la crise grecque"

Publié le 9 Mars 2010

EUROPE. Dans une interview exclusive accordée à quatre quotidiens régionaux et à paraître demain dans "Sud Ouest", le président de la Commission européenne s’exprime sur la crise grecque, les OGM, le nouveau partage du pouvoir dans les institutions européennes

Jose Manuel Barroso estime que l'Europe « dispose des instruments nécessaires » pour traiter la crise financière grecque (Photo AFP)
Récemment reconduit pour un second mandat (2009-2014) à la présidence de la Commission européenne, José Manuel Barroso a accordé un entretien exclusif à quatre quotidiens régionaux français dont « Sud Ouest ».

Pour le patron de la Commission, l’Europe « dispose des instruments nécessaires » pour traiter la crise financière grecque, sans avoir besoin d’une intervention du FMI dans la zone euro.
Prônant la « solidarité » des Européens avec la Grèce, José Manuel Barroso souligne cependant les violations commises par Athènes contre les règles monétaires communes, et en appelle à la rigueur budgétaire pour endiguer la crise.

Interrogé sur l’autorisation par Bruxelles d’une pomme de terre OGM, il annonce que les pays membres seront libres à l’avenir de décider de la mise en culture des variétés OGM, selon le principe de subsidiarité.

José Manuel Barroso commente également le nouveau partage du pouvoir au sein des instances européennes, pouvoir qu’il partage avec le nouveau président stable du Conseil européen, Herman Von Rompuy et avec la nouvelle diplomate en chef de l’Union, Catherine Ashton, sans oublier le Parlement européen, avec lequel M. Barroso veut instituer un « partenariat privilégié

Source sudouest.com

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens du monde

Repost 0
Commenter cet article