Beautifulpeople, un site de rencontres interdit aux moches

Publié le 1 Décembre 2009

Photo : la page d'accueil du site Beautifulpeople.com

Créé en 2002 au Danemark et mis en service dans le monde entier le 26 octobre, le site Internet de rencontres Beautifulpeople.com, décrit par CNN comme étant « le site web le plus sexy dans le monde actuellement », reconnaît totalement le caractère politiquement incorrect de sa manœuvre.


Le Marathon d'El Botcho

 


Qui a dit que la beauté venait de l'intérieur ? La Belle qui est passée outre son dégoût viscéral pour la Bête ? Les personnes au physique disgracieux ? En tout cas, ce ne sont certainement pas les créateurs du site Beautifulpeople.com, qui revendiquent le caractère « utilitaire » de leur site : c'est un « club d'élites en ligne, où chaque membre fait le videur ».

Ce site se propose en effet d'effectuer « un filtrage plus important des personnes laides ». Pour avoir une chance d'être admis, il faut être « sportif et glamour », déclare Greg Hodge, directeur général de Beautifulpeople.

Eugénisme nouvelle génération

La page d'accueil donne le ton : le cadre est pittoresque, Barbie et Ken, front contre front, arborent tout deux un splendide sourire. « Bienvenue sur Beautifulpeople.com ». Suivent ces quelques phrases :

« Le physique est-il un critère important lorsque vous choisissez un partenaire ? Voulez-vous être garantis que vos rencontres seront toujours magnifiques ? »

Le site est basé sur l'idée que les personnes belles ne veulent rester qu'entre elles. Apartheid ou eugénisme ? Un peu des deux. C'est un apartheid non seulement physique, mais aussi social et professionnel. Les membres peuvent être approchés par des grandes sociétés de cinéma et de télévision, des agences de mannequinat ou encore être invités à participer à des fêtes ultra glamour.

Mais c'est également un eugénisme nouvelle génération. On ne cherche pas le sang bleu mais le sang beau. Le but ultime reste la coexistence de gens au physique agréable et l'amélioration de l'espèce humaine en excluant le « gène » de la laideur. A ce jour, 400 (beaux ? ) bébés sont nés des 80000 idylles qui ont vu le jour grâce à ce site.

Un vote « juste et démocratique »

Pour pouvoir s'inscrire sur le site, il faut être accepté par la communauté Beautifulpeople qui a seule le pouvoir d'accueillir (ou non) un nouveau membre. La sélection se fait par un vote du sexe opposé qui dure 48 heures.

Le vote est supposé être « juste et démocratique. Beautifulpeople ne définit pas la beauté, il donne simplement une représentation de l'idéal de beauté de la société » qui « se trouve dans les yeux des observateurs ».

Pourtant, seuls les membres peuvent juger de qui est beau ou ne l'est pas, et ce à partir de photos et d'un profil possiblement biaisé. Que se passe-t-il lorsqu'un membre change sa photo et qu'il n'est pas à son avantage dessus ? L'ostracise-t-on ? Jusqu'à aujourd'hui, seuls 540 000 chanceux sont devenus membres, tandis que 1,8 million de personnes ont été rejetées dans 190 pays.

Certaines conclusions stéréotypées peuvent déjà en ressortir : les Norvégiens, les Suédois et les Brésiliens sont beaux ; les Anglais, les Allemands, les Russes et les Polonais sont laids. « Cela peut paraître politiquement incorrect à dire… mais c'est honnête », peut-on lire sur le site.

Les membres de Beautifulpeople disent-ils tout haut ce que tout le monde pense tout bas ? Qui, sur un forum de chat, a déjà échappé aux questions inévitables : âge, taille, poids, couleur de cheveux, couleur des yeux, tour de poitrine pour les femmes… et qui, honnêtement, n'a jamais menti ?

 

Photo : la page d'accueil du site Beautifulpeople.com

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article