Bordeaux : alerte aux distributeurs de billets piégés

Publié le 16 Février 2012

Auteur Jean-Michel Desplos, jm.desplos@sudouest.fr  35 commentaire(s)

Bordeaux : alerte aux distributeurs de billets piégés

Des malfaiteurs piratent des DAB depuis quelques semaines. Ils copient les données de cartes bancaires

Mardi, en milieu d'après-midi, un client tente d'effectuer un retrait auprès du distributeur automatique de billets (DAB) de l'agence du Crédit agricole, cours Victor Hugo, à Bordeaux. Il veut introduire sa carte mais il sent une forme de résistance. Il n'insiste pas et se rend au guichet. Un employé se déplace et comprend aussitôt que le distributeur est piégé. Le commissariat central est immédiatement alerté. La police judiciaire qui enquête déjà sur une série de DAB piratés se déplace et découvre que l'appareil est équipé selon la technique dite du skimming.

Concrètement, un lecteur copieur a été appliqué sur la fente d'insertion de la carte bancaire et une micro-caméra alimentée par des batteries de téléphone portable a été disposée à l'intérieur d'une réglette apposée discrètement au-dessus du clavier du DAB afin de filmer et mémoriser le code secret. Cette fois, la tentative a échoué. Mais, depuis plusieurs semaines, une douzaine de victimes ont déjà été recensées à Bordeaux et ses proches environs. La technique est imparable. À chaque fois, les clients n'y voient que du feu et découvrent l'escroquerie lorsque la banque tire la sonnette d'alarme à la vue d'importants retraits réalisés à l'étranger.

 

Le phénomène à la mode

Car, une fois les données bancaires récupérées, celles-ci sont réencodées sur une carte vierge et utilisables dans le monde entier. Jusqu'à maintenant, les pirates ont piégé des distributeurs de billets mais ils peuvent également sévir sur des pompes automatiques de carburant comme cela a déjà été le cas en Gironde. « C'est le phénomène à la mode à l'heure actuelle en terme de délinquance astucieuse », constate un enquêteur de la division des affaires économiques et financières de la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Bordeaux, en charge des investigations.

Des distributeurs ont été piratés à Pessac, Gradignan, Saint-Médard-en-Jalles, dans le quartier de Caudéran à Bordeaux, etc. « C'est un véritable fléau », soupire un policier.

Un marché énorme

Les pirates font preuve d'une grande ingéniosité. Ils copient à l'identique les structures plastifiées des DAB pour commettre leurs forfaits et y glissent une caméra pas plus grosse qu'une tête d'épingle. L'opération terminée, ils récupèrent leur matériel et analysent les données bancaires afin de les vendre à des connaissances résidant le plus souvent dans des pays de l'Est. « C'est un marché énorme », s'inquiète encore un policier de la brigade de recherches et d'investigations financières de la DIPJ. « Ce sont tout simplement des clones de cartes sans la puce car cette dernière offre une protection beaucoup plus élaborée et est très difficile à copier. »

Avec le skimming, le numéro de la carte, le nom du porteur et sa date de validité sont enregistrés. La vidéo enregistre les opérations sur le clavier. Il ne reste plus dès lors qu'à trouver une carte vierge pour l'encoder grâce à un logiciel. Le plus souvent, les utilisateurs de ce type de carte piratée effectuent entre 500 et 1 000 euros de retrait. Dans cette procédure diligentée pour l'instant en enquête préliminaire, les policiers ont des exemples de retraits à Chicago, en Thaïlande et en Espagne. « Il leur manque les trois chiffres du cryptogramme pour pouvoir effectuer des achats sur Internet », dit un officier de police judiciaire.

Face à la recrudescence du nombre de cas de piratage, la DIPJ invite à la plus grande prudence tous les utilisateurs de DAB. Ainsi, avant de réaliser un retrait, il est préférable de vérifier qu'aucun élément étranger ne soit apposé sur l'appareil. Au moment de composer son code confidentiel, il vaut mieux masquer la transaction en mettant une main au-dessus du clavier. Ce sont des gestes simples mais qui peuvent éviter bien de désagréments.

........lire et voir l'article sur sudouest.fr

Bordeaux · Pessac · Gradignan · Saint-Médard-en-Jalles · Faits divers
À lire aussi
Côte Landaise : les distributeurs de billets cible d'une bande organisée ?
Nouveau braquage de distributeurs de billets
Angoulême : des distributeurs de billets à nouveau piratés
Charente et Gironde : des distributeurs de billets piratés
Distributeurs trafiqués : plus d'une trentaine de victimes
 
 
 

 

 

 
Vos commentaires 35
 
Heron du Marais
16/02/2012, à 16h17 Alertez
Une autre alerte, bien planquée dans la rubrique "environnement" de Dax:

http://www.sudouest.fr/2012/02/15/du-gaz-de-schiste-sous-le-sol-de-donzacq-633902-3350.php#xtor=RSS-10521769
 
 
ladybird
16/02/2012, à 15h44 Alertez
voilà pour arrondir les fins de mois difficiles il faut faire ce qui est indiqué par le commentateur précédent ...
 
 
chaparal
16/02/2012, à 15h43 Alertez
Et dire que depuis des années le secteur bancaire nous rabâche que la carte est un moyen de paiement sécure et qu'elle ne peut pas être dupliquée. N'importe qui peut cramer une puce alors ? Mince.

Ça me rappelle une autre histoire : http://www.acbm.com/pirates/num_05/interview.html
 
 
Simbouille
16/02/2012, à 15h30 Alertez
Ça me rappelle le gars qui avait volé les impôts il y a quelques années. C'était très astucieux. Il avait ouvert un compte bancaire au nom de Trésor Publicité. À chaque moment fort d'imposition tels que les taxes d'habitation, par exemple, il ouvrait les boîtes aux lettres et embarquait toutes les enveloppes destinées aux impôts . Il n'avait plus qu'à rajouter "icité" à trésor public, noté sur les chèques, et à encaisser.
 
 
ladybird
16/02/2012, à 15h26 Alertez
merci à Filochard pour le lien qui est très utile !!!! moi aussi je me demande pourquoi les enregistrements des caméras ne permettent pas de les voir installer leurs pièges..... à moins qu'ils sélectionnent les dab où il n'y a pas de caméra (il faudrait obliger les banques à en installer PARTOUT ????? pour ma part je privilégie toujours les retraits faits à l'intérieur de la banque il y a moins de danger....
 

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article