Bordeaux : ils mettent en place dans leur rue du mobilier anti-stationnement

Publié le 22 Janvier 2013

 

Publié le 21/01/2013 à 06h00 | Mise à jour : 21/01/2013 à 08h25
Par Denis Lherm

commentaire(s)

43   lire l'article sursudouest.fr

Lassés d'attendre la concrétisation des promesses faites par les élus, des habitants de l'impasse d'Agen ont retroussé leurs manches

Détail savoureux : les bricoleurs ont placardé des panneaux municipaux récupérés sur de vieilles plantations, annonçant « ici, la mairie plante pour vous »…
2 sur 5
Détail savoureux : les bricoleurs ont placardé des panneaux municipaux récupérés sur de vieilles plantations, annonçant « ici, la mairie plante pour vous »…
   

Ils ont fait ce que beaucoup rêvent de faire. Face à l'inertie de l'administration et des politiques, ils ont pris leurs bras, leurs outils, et ils ont agi. « Ils », c'est un groupe d'habitants de l'impasse d'Agen, dans le quartier de la gare Saint-Jean. Depuis des mois, les éboueurs ne ramassent pas systématiquement les poubelles dans cette voie très étroite à cause de voitures mal garées qui les empêchent d'entrer. Depuis autant de temps, les habitants réunis au sein de l'association les Impassients, alertent la mairie et la Communauté urbaine. En vain.

À la fin de l'été, le président de la CUB, Vincent Feltesse, est venu en personne constater la situation. Et a promis que ses services allaient travailler à une solution. Idem de la part du maire adjoint du quartier, Alain Moga, qui connaît la situation par cœur. Et affirme lui chercher une solution…

 

Activisme citoyen

Le week-end dernier, lassés de l'inertie de l'administration et des politiques, les habitants ont décidé de passer à l'action. Ce mobilier anti-stationnement, qui doit permettre aux éboueurs de circuler impasse d'Agen, ils l'ont construit et posé eux-mêmes. Cela leur a pris la journée, ils se sont bien amusés. Mais surtout, depuis, le stationnement sauvage a disparu et les éboueurs, comme par miracle, ont fait leur grand retour. Tout cela grâce à une forme d'activisme citoyen et à quelques jardinières de fabrication artisanale, disposées aux endroits stratégiques, pour empêcher le stationnement gênant. Bref, les Impassients ont été efficaces.

Évidemment, leur passage à l'acte pose un léger problème : il n'est pas légal. Sauf à admettre une forme de privatisation de la voie publique, nul ne peut décider de poser son propre mobilier urbain à sa convenance. Qui est responsable si une personne se blesse sur ce mobilier non réglementaire ? « Et que se passe-t-il s'il y a un incendie au fond de l'impasse et que les pompiers ne peuvent pas s'approcher à cause des voitures mal garées ? », rétorque un membre des Impassients. De son côté, Alain Moga confirme l'illégalité de la démarche et du mobilier, mais veut essayer de « légaliser » la situation, car cela fonctionne. Mais rien ne dit que les services voirie de la CUB accepteront d'aller dans le même sens. Et ce même si, désormais, le passage des éboueurs est redevenu possible.

Bordeaux      lire l'article sur sudouest.fr · CUB · Vincent Feltesse

 

 

 
Vos commentaires 43
 
mixmove
21/01/2013, à 20h34 Alertez
Ils ont bien raison. Moi même ancien habitué des réunions de quartier, j'ai du me résigner devant le manque de volonté de nos élus à répondre aux problèmes des habitants. Ils sont bien plus efficace dans la joute verbale que dans l'action, d ou sûrement leurs élections. Mais notre paysage politique ne ressemble plus qu' à une basse courte ou défilé fièrement les beaux coq bordelais.et comme tout le monde le sait, le coq ne pond pas. Donc. N'en n'attendez rien.
 
 
la-joyeuse
21/01/2013, à 19h07 Alertez
Bravo à ces gens là ! si j'habitai dans le quartier, j'y aurai participé :) ras le bol des incivismes de chacun où le non droit prime, stationnement sur les trottoirs, ou mal garé... parfois, on aurait envie de mettre des sacs poubelles sur certains véhicules qui se garent dès qu'il y a un petit trou de souris
 
 
Robin Pb
21/01/2013, à 19h03 Alertez
Je ne sais pas s'il faut se plaindre de payer une adminsitration locale qui ne fait pas le job, ou d'élire des élus qui ne font pas ce qu'on leur dit, mais l'auto-organisation c'est peut-être la meilleure solution pour que ça fonctionne mieux.

Pour le cas des containers de recyclage verre, toujours pleins, on voit bien à Bordeaux que le planning de passage ne correspond pas au planning des usages. Et que la mairie est passive dans les retours d'info citoyen.
 
 
af2202
21/01/2013, à 19h02 Alertez
Il est impensable que des citoyens excédés puissent en arriver à ces extrémités ! Pourtant, la France compte 601 132 élus ! Cette overdose de petits et grands responsables ne suffit pas pour résoudre ces problèmes "domestiques" qui empoisonnent la vie quotidienne de nous autres, citoyens lambda !
 
 
Thibeau
21/01/2013, à 18h37 Alertez
Arreter d embeter Seigneur Juppé et sa cour!!!Il fait ce qu il peut avec ses valets a ces ordres!!
 
 
John Galt
21/01/2013, à 18h08 Alertez
La privatisation des voies est une très bonne idée !
 
 
dove33
21/01/2013, à 18h03 Alertez
Rue des Fours , le trottoir fait 35 cm de large ! et pourtant F.Robert bloque un dossier sortie handicapé depuis presqu' un an ! faut dire que le demandeur n'est ni modem , ni commerçant ... et n'a pas fait son coming out ! la police municipale ? pas passée dans la rue depuis un an !
les bacs ? les mêmes , place A.Meunier , mis en place par Evento , avaient bcp plu aux élus ..
Si Feltesse veut passer , pas de problème ...
 

Rédigé par

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article