Bordeaux : le pont Chaban-Delmas comme vous ne l'avez jamais vu

Publié le 8 Mars 2013

Publié le 07/03/2013 à 16h51 | Mise à jour : 08/03/2013 à 07h55

commentaire(s)

44

 

Bordeaux : le pont Chaban-Delmas comme vous ne l'avez jamais vu

[VIDEOS] Des images étonnantes du pont Chaban-Delmas qui relie Bacalan et Bastide

Bordeaux : le pont Chaban-Delmas comme vous ne l'avez jamais vu

On appelle cela un timelapse : 850 photos assemblées pour une montée et une descente en accéléré du  tablier de 2600 tonnes ce jeudi fin de matinée. 

Le  pont Jacques Chaban-Delmas de Bordeaux comme vous ne l'avez jamais vu :

 

 

 

La levée du tablier depuis le poste de commandement :

 

 

Bordeaux  · Pont Jacques Chaban-Delmas lire l'article sur sudouest.fr
À lire aussi
Pont Chaban-Delmas à Bordeaux : un grand ouvrage, de petites voies d'accès
Pont Chaban-Delmas : le coup de main du « maître »
Vos commentaires 44
 
cassenoisette
08/03/2013, à 13h32 Alertez
@xavouille bonjour, une attaque personnelle est toujours stérile. La personne que vous félicitez m'a rembarrée vulgairement sur article omar SY. Donc un partout!!
 
 
Bx GILL
08/03/2013, à 12h46 Alertez
Merci Xavier IO2 pour votre explication. Le contexte à Bordeaux n'est quand même pas tout à fait le même. On est en milieu urbain, on ne pouvait pas refaire un pont comme celui de Rochefort ici, il faut aller d'une rive a l'autre, de quai a quai. En pensant aussi aux piétons et au cycliste, et le trafic fluvial n'est pas important au centre de Bordeaux. Le pont levant est bien la meilleure solution ici. Après ce qui est critiqué est surtout les accès au pont, ne pas confondre.
 
 
Beni33
08/03/2013, à 11h51 Alertez
Le pont Bacalan Bastide n'a pas fini de faire parler de lui.
 
 
TBL2
08/03/2013, à 11h37 Alertez
Comme pour le tramway, tout a déjà été dit depuis longtemps sur le pont Baba : son coût exorbitant, l’inefficacité de son principe, la gêne et le danger de son indisponibilité plus ou moins régulière, son inadaptation foncière aux besoins et accessoirement le problème de ses accès que pourraient facilement résoudre quelques bulldozers.
Source majeure de gaspillage des fonds publics, il a reçu la bénédiction unanime et empressée de la Gauche comme de la Droite.

Bon, maintenant il est là.
Il faut juste essayer de faire avec.
Et essayer de profiter de ses (rares) bons côtés .
 
 
ezephus
08/03/2013, à 11h27 Alertez
Je m'imagine sur la travée centrale lors de la levée… L'expérience doit être extraordinaire !
 
 
haecdies
08/03/2013, à 11h08 Alertez
@ jeanmichel8 : c'est sur que ça va arriver souvent... avant de sortir votre remarque, vous avez étudié fréquence d'accidents entre voitures sur les Pont de Pierre et Pont St-Jean (50 km:h) ? Non, bien sûr ! Et pourtant, si vous vouliez être crédible dans votre propose, c'est ce qu'il fallait faire !
 
 
jeanmichel8
08/03/2013, à 10h47 Alertez
Je pense que les pompiers auront fort à faire le jour où un accident de la circulation se produit juste avant l'heure de fermeture du pont nécessitant de retarder sa fermeture, et éventuellement l'entrée du paquebot dans le port : il va être content l'assureur de l'automobiliste de payer le dédommagement du croisiériste...
Des exercices sont ils prévus ???
 
 
Thom.a
08/03/2013, à 10h34 Alertez
Il a y a eut un pont à travée levante à Rochefort; en lieu et place du pont existant aujourd'hui (Pont de Martrou). Demonté au debut des années 90 (1994 je pense). Je me rappelle surtout le temps d'attente le matin et le soir a regarder le pont se lever et se baisser, on regardait les bateaux passaient. Puis mon père raillé car il allait etre en retard.
La mise en place du nouveau pont a été un soulagement pour tout le monde à l'époque.
Je crois que l'ancien Pont à Travee levante de Rochefort doit être aujourd'hui en Belgique...mais là je n'en suis pas du tout sur.
 

Rédigé par

Publié dans #citoyens du monde

Repost 0
Commenter cet article