Carburants : "la seule façon de faire baisser les prix, c’est de jouer sur les taxes"

Publié le 14 Août 2012

Publié le 13/08/2012 à 10h47
Auteur SudOuest.fr
38 commentaire(s)

L’Union française des industries pétrolières refuse d'envisager un blocage des prix qui induirait, selon son président, un véritable risque sur l'approvisionnement

Illustration, photo Pascal Couillaud

Illustration, photo Pascal Couillaud

Faut-il bloquer le prix de l'essence ? Et avec quel moyen ? François Hollande avait envisagé, durant sa campagne, un blocage des prix sur une durée de trois mois. La réflexion est toujours ouverte par Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et des Finances, alors même que le prix du carburant à la pompe est remonté au niveau qui était le sien au moment de l'élection présidentielle, en mai dernier. Le ministre a d'ores et déjà demandé à ce que soit créée une "commission d'inspection sur la transparence" du prix du carburant.

Pour Jean-Louis Schilansky, le président de l’Union française des industries pétrolières (Ufip), interrogé ce lundi matin sur RMC et BFMTV, il n'y a pas ou peu de débat qui tienne. "La seule façon de faire baisser les prix, c’est de jouer sur les taxes et la TIPP (la taxe intérieure sur les produits pétroliers, ndlr) pour neutraliser la hausse. Mais si vous jouez sur les prix sans baisser les taxes, vous prenez un risque d’approvisionnement. C’est une idée dangereuse. On n’a jamais bloqué les prix en France, même si on a l'arsenal juridique."

Du raffinage à la distribution, les marges du secteur ne sont que de 20 centimes par litre et d'un centime seulement pour la distribution, a-t-il ajouté, cité par l'agence Reuters. Il y a pour lui un véritable "risque d'approvisionnement" pour le marché français si le gouvernement Ayrault choisissait de jouer sur ce levier.

Bien qu’il affirme que l’industrie se pliera à la loi et aux ordres du gouvernement, il estime qu’imposer en France des prix en-dessous du marché empêcheront les professionnels de s’approvisionner. "50% de la consommation française de gasoil est importée. Si on bloque, et si demain le prix du gasoil à Rotterdam monte de 10 dollars, on ne pourra pas, ici, acheter à 100 dollars et le vendre à 90. Il y aura donc un risque de pénurie."

Agir sur les taxes, comme le propose l'Ufip, représenterait pour le gouvernement un manque à gagner de 10 centimes par litre, soit une perte de 4 milliards d'euros par an. Ce qui mettrait son propre budget en danger. La décision est donc délicate à prendre. Certains ont pris les devant. En gelant sa propre fiscalité sur les produits énergétiques, Poitou-Charentes a fait en sorte d'être la région où le carburant est le moins cher dans le Sud Ouest.

économie · politique
À lire aussi
Carburants: la taxe bloquée par les élus, l'essence est moins chère en Poitou-Charentes
Carburants : « Remettre le système à plat »
Carburants : le casse-tête estival du prix à la pompe
La hausse des prix des carburants ravive l'hypothèse d'un gel des tarifs
Carburant : un blocage des prix à la pompe est toujours envisagé
 
 
 

 

 

 
Vos commentaires 38
 
aubépine
13/08/2012, à 20h46 Alertez
je resterais pas "penaud " non car j'ai l'age d'un druide !!!bien sur sous mitterand l'essence etait moins cher, car l'etat etait le principal actionnaire mais les temps ont changés !le libéralisme a fait son oeuvre de destructuration ,ne pensant qu'a leurs actionnaires ,mais pas aux consommateurs !!!!quant a vous "le français" vous etes en dehors "des pompes " que viens faire les elections sur ce sujet ??? CE QUE VEUX LA DROITE C'EST FAIRE BARRAGE a françois hollande en l'incitant a user de la tipp ,ce qui leurs ferait perdre 4milliards de rentrée et reduirait le budjet d'autant ,empéchant les futures embauches ,dans l'education, LA DROITE QUI détiens TOUS les postes clés ,fait de la destruction systematique par LE FRIC !!!
 
 
gege17
13/08/2012, à 19h49 Alertez
le carburant c est comme le tabac on gueule 5 minutes est on continue d acheter
 
 
penaud
13/08/2012, à 19h13 Alertez
tout le monde sait que les produits pétroliers ou l'énergie rapporte a l'Etat....cela fait marcher l'économie...Les voitures électriques ne sont su'un leurre
 
 
Petitelune33
13/08/2012, à 18h56 Alertez
kline: NS est parti du principe que rien ne pouvait etre fait. Il n'a meme pas ete voir si une solution pouvait exister.
Par contre il ne s'est pas demandé si les contribuables pouvaient supporter un remboursement de 40 millions a Mme Bettencourt......

Question de point de vue je suppose
 
 
coco49
13/08/2012, à 18h53 Alertez
3 intervenants responsables et 4 solutions :c est aux petroliers de baisser leur marge (total a fait plus X millions de benefices redistribué en partie aux actionnaires ),l état doit baisser ses 80% taxes ,et ce que l on oublie aussi la Région qui doit abaisser ou supprimer les 2 a 3% la Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TIPCE). Enfin encourager la baisse des vehicules GO en augmentant les vehicules essence en diminuant le prix de l essence sans plomb ,au niveau du prix du GO,ce qui permettrait de s affranchir de 50% d importation du gasoil
 
 
Da64
13/08/2012, à 18h42 Alertez
Ne rêvez pas si les taxes baissent on nous les mettra ailleurs pour rétablir l'équilibre.
C'est l'état qui empoche un max.
Et pour les voitures électriques faut pas trop les promouvoir non plus, sinon plus de conso de carburant et manque à gagner. Donc on fait le mini pour l'image écolo qui fait bien.
De plus niveau pollution posez vous la question de l'augmentation de la demande en électricité avec seulement des véhicules électriques. C'est les centrales nucléaires qui vont tourner! Il faut voir dans quelle proportion de la chaîne on peut dire que l'électricité est écologique
 
 
nemo17
13/08/2012, à 18h29 Alertez
@Ksper C'est à cause de personnes comme vous que le gouvernement peut faire croire n'importe quoi. Les pétroliers (qui exploitent) n'ont pas d'intérêt à stocker sauf en période de crise spécifique (bloquage, guerre dans le golf) car ils ne maitrisent pas l'évolution des cours (imaginer stocker à 100 pour revendre à 80 quand le marché baisse). Il est beaucoup plus facile de gagner de l'argent avec la spéculation. Les pétroliers exploitent et vendent à des tiers ou à leur filiales de raffinage/distribution au cours du marché mondial. Seuls les bénéfices (ou pertes) des sociétés de raffinage/distribution sont localisés en France et pourraient être touchés par une telle mesure. En ce moment, à part pour le gasoil, les sociétés de raffinage perdent de l'argent ou en gagnent peu (d'ailleurs plusieurs ferment en ce moment en Europe). La distribution est une activité peu rentable car la grande distribution à maintenu un marché à marge réduite (installation de pompes pour attirer les clients dans les magasins) et contrôle plus de 50% du marché. Seule l'activité de préleveur de taxe est très rentable (75% environ du prix final). Alors faire croire au français que les pétroliers sont responsables et doivent prendre en charge les variations à la hausse des cours c'est du plus grand comique. L'état empoche 3/4 des hausses de prix.
 
 
Lexpat
13/08/2012, à 18h28 Alertez
La seule façon de faire baisser le prix de l'essence est de moins en acheter!
Rester chez soi, une bonne marche, le vélo... Même les coûts de garage baissent de cette façon et avec moins de kilométrage la voiture perds moins vite de sa valeur!

En fait, tout ça c'est pour notre bien!
 

Rédigé par

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article