Cinéma Isabelle Carré :« J'ai trouvé mon refuge ici, au Pays Basque »

Publié le 23 Janvier 2010

CINÉMA. Isabelle Carré passe le week-end à Saint-Jean-de-Luz avec François Ozon pour leur film « Le Refuge ». L'actrice prévoit de résider ici la majeure partie de son congé maternité

François Ozon et Isabelle Carré devant la baie au Grand Hôtel, hier après-midi. (photo p. s.)
François Ozon et Isabelle Carré devant la baie au Grand Hôtel, hier après-midi. (photo p. s.)

François Ozon connaissait un peu la région pour avoir passé des vacances à Guéthary étant enfant, mais c'est Isabelle Carré qui l'a convaincu de tourner le film « Le Refuge » au Pays Basque. Le film évoque la maternité d'une jeune fille droguée qui tente de se reconstruire au calme, au bord de la mer. Le réalisateur souhaitait que l'actrice soit elle-même enceinte au moment du tournage. Isabelle Carré a accepté, à condition de tourner ici, où elle était elle-même venue se ressourcer en famille à quelques semaines de son accouchement. Le réalisateur a accepté (lire par ailleurs), et l'actrice a ainsi pu allier les précautions de sa grossesse aux contraintes de son travail dans un environnement qu'elle a découvert grâce à son compagnon il y a six ans.

« Une identité très proche »

« Je suis née à Paris, quand on partait en vacances, on allait à Dinard. En découvrant la région, j'ai vite compris que ça n'avait rien à voir. D'ailleurs, aujourd'hui, Dinart, c'est fini ». Isabelle Carré sourit sous le soleil du Pays Basque. Histoire de tordre le cou aux préjugés qui se moquent de la pluviosité locale. « Ici, tout est différent, l'architecture, la nourriture, les magasins, et puis c'est assez rare d'avoir la mer et la montagne si proches. Ici, on sent une identité très proche. Même la pluie, ça vit. »

Elle a récemment acheté une maison à Saint-Jean-de-Luz, et y vient régulièrement en famille. « J'adore les halles, cette odeur de poissons frais, la Fête du thon, le port. J'ai d'ailleurs appris le naufrage de ce chalutier, c'est terrible. J'imagine que les pêcheurs sont effondrés ».

L'actrice ne joue pas quand elle vient ici, ses propos sont sincères et sensibles. Quand elle va au restaurant, elle va chez Pablo ou chez Maia pour son soufflé au chocolat, au Kaiku pour les produits de la mer, et passe le pont pour déjeuner aussi à Socoa. « J'ai des amis qui habitent au pied de la Rhune, je vais souvent à Sare, même si je n'ai pas le permis de conduire. D'ailleurs, si je devais le passer, ce serait ici. »

Elle est frappée par la fréquentation du cinéma ici, « quand on voit le monde qu'il y a, je trouve dommage qu'il n'y ait pas de théâtre, je suis certaine que ça marcherait. D'ailleurs, je me verrais bien donner des cours aux adolescents du coin ». À bon entendeur...          ................................


......................................lire l'article sur Sudouest.com

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article