Comité international olympique : l'imbroglio Estanguet

Publié le 14 Août 2012

Publié le 13/08/2012 à 06h00 | Mise à jour : 13/08/2012 à 07h47 ;Auteur sudouest.fr
6 commentaire(s)

Annoncée samedi, l'élection du céiste palois a finalement été suspendue hier par le CIO à cause d'une nouvelle réclamation.


Alors qu'il avouait son bonheur aux journalistes samedi, le céiste béarnais a dû tout remettre en question, hier, après la suspension de son élection au CIO.

Les nostalgiques de l'amateurisme olympique ont été gâtés ces derniers jours. L'imbroglio qui entoure l'élection des quatre athlètes devant intégrer la commission des athlètes du Comité international olympique prouve qu'une aussi grosse machine que les JO n'a finalement pas rompu avec ses origines. On aurait bien aimé solliciter l'avis de Tony Estanguet sur la question, mais le céiste palois était injoignable hier. Et pour cause.

Alors que le triple champion olympique avait été élu samedi matin au sein de la commission des athlètes, le CIO, par la voix de son président Jacques Rogge, a finalement suspendu son élection - tout comme celle de la Slovaque Danka Bartekova (tir), de la Zimbabwéenne Kirsty Coventry (natation), de l'Australien James Tomkins (rameur) - suite à une réclamation de la Fédération japonaise cette fois après l'exclusion de son candidat.

« Nous n'avons pas procédé à l'élection (officielle) des quatre athlètes parce qu'il y a eu des appels », expliquait Jacques Rogge, hier, suite à la révélation de l'information « lequipe.fr ».

Un nouveau rebondissement dans une affaire déjà bien compliquée. En effet, une première réclamation avait déjà provoqué le report de l'annonce du verdict du scrutin, initialement prévu jeudi dernier, réalisé auprès des athlètes participants aux JO de Londres sur le Village olympique.

La raison ? La délégation hollandaise avait pointé du doigt, très officiellement auprès de la commission de discipline du CIO, la manière dont deux athlètes en lice - le Japonais Koji Murofushi, champion olympique du lancer du marteau, et le Taïwanais Mu-Yen Chu, spécialiste de Taekwondo - avaient mené campagne.

Retour à Pau demain?

Après enquête et auditions, les deux candidatures mises en cause ont donc été disqualifiées. Une décision qui a permis à Tony Estanguet d'être repêché sur tapis vert et donc d'être élu samedi matin. Malgré le soutien des fédérations américaines et chinoises, le Palois n'avait initialement terminé qu'à la cinquième place du scrutin. Vous suivez ?

On l'espère en tout cas parce que ce n'est pas le dernier rebondissement de cette affaire. Sans surprise, la Fédération japonaise a fait appel à son tour de la décision frappant son candidat.

Quand ce feuilleton prendra-t-il fin ? « Lorsque les appels seront réglés, nous passerons au vote de confirmation des quatre athlètes », assure Jacques Rogge. Près de 21 jours seront nécessaires pour effectuer toutes les démarches selon « lequipe.fr ». Tony Estanguet, qui exprimait samedi devant tous les micros sa joie d'être élu, est donc contraint à l'attente. Tout comme le public palois d'ailleurs qui attend de fêter son triple champion olympique. Tony Esanguet pourrait arriver demain, mardi à Pau. Mais là encore, on n'est sûr de rien.

A quoi sert cette commission ?

Voilà une instance peu connue il y a encore quelques jours et qui est désormais sous les feux des projecteurs.

Crée en 1981, la commission des athlètes du CIO est un organe consultatif chargé de faire le lien entre les athlètes et les membres du Comité international olympique.

Ses membres sont élus pour un mandat de huit années. S'il est finalement élu, Tony Estanguet sera le premier Français à siéger dans cette commission, dont l'accès est soumis au vote.

....lire l'article sur sudouest.fr

Pau · Tony Estanguet · canoë-kayak · Sport · Jeux Olympiques
À lire aussi
CIO : l'élection de Tony Estanguet suspendue
CIO : Tony Estanguet élu sur le tapis vert

Rédigé par jeanfrisousteroverblog

Publié dans #citoyens du monde

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article