Des euros distribués dans la rue et du buzz pour pas cher

Publié le 31 Octobre 2009

Par Guillemette Faure | Eco89

Un (faux ?) billet de 100 euros en feu (Markusram/Flickr)


Waouh, des billets de 5 à 500 euros distribués dans les rues de Paris ! Le 14 novembre, un bus va parcourir les rues de Paris en jetant des bourses contenant « des dizaines de milliers d'euros » pour faire la pub d'une société Internet.


Qu'ils ne se soient pas donné ce mal pour rien, l'entreprise en mal de notoriété, c'est Mailorama. Une société qui offre des ristournes à ceux qui font leur shopping Internet sur certains sites. On appelle l'agence de communication mentionnée sur le site :

« Je vous connais bien Rue89 et je sais parfois que vous êtes un peu dans la polémique… Vous aviez fait un article qui n'avait pas été à l'avantage de notre client… »

L'attachée de presse de l'agence Kalima hésite. Finalement, elle rappelle et nous donne le numéro de téléphone de Stéphane Boukris, en charge de l'opération.

Stéphane Boukris, effectivement on le connaît ! C'est lui qui, en mars, était derrière « FaisMesDevoirs.com », le célèbre site lancé jeudi, fermé vendredi. A présent, il travaille pour le groupe RentabiliWeb à qui appartient Mailorama. « Je donne un coup de main. »

Pensé et mûri : « un tract publicitaire dans la bourse »

Est-ce que ça va être aussi une grande annonce sans rien derrière comme FaisMesDevoirs ?

« FaisMesDevoirs, c'est terminé », nous répond t-il, « c'était trois quatre personnes dans un bureau qui orchestraient un buzz avec pas grand chose. » Une réponse qui a le mérite de la franchise :

« Là, on est une cinquantaine personnes sur l'opération, on n'est pas dans la même cour, c'est quelque chose de pensé et de mûri. »

Pensé et mûri. Par exemple, « à l'intérieur des bourses, il y aura aussi un tract publicitaire. » Bien. Il insiste aussi : « Une somme identique sera reversée au Secours populaire ». (On imagine la réunion de com » : c'est la crise, les gens vont dire qu'on jette de l'argent par les fenêtres… Bon alors qu'on a qu'à en donner à une association caritative.)

« Les télés en parlent, c'est super »

Il ne cache pas que le plan ait été inspiré par une opération similaire à New York en février dernier où un type distribuait des billets de 100 à 500 dollars. « C'est une des sources de l'idée. » Autre site de cashback, Planète-réductions.com avait lui aussi exploité ce filon au printemps.

Mais à Times Square, « Bailout Bill » demandait à écouter les gens pour savoir pourquoi ils avaient besoin d'argent « et là, il n'y aura pas d'entretien à passer ». « Notre boulot, c'est de distribuer du cash », dit-il reprenant la communication média de l'entreprise.

On lui demande s'ils ont fait le calcul qu'en jetant des milliers d'euros dans la rue ça leur rapporterait plus de buzz qu'en achetant des milliers d'euros de pages de pub (par exemple là, nous on en parle). Il nous fait une drôle de réponse :

« La blogosphère s'emballe depuis ce [jeudi] matin et c'est très bien. Les télés en parlent, c'est super. Mais l'opération se fera même sans buzz. »

Un (faux ? ) billet de 100 euros en feu (Markusram/Flickr)

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article