Dette : La perte du triple A dès ce vendredi

Publié le 13 Janvier 2012

Par francesoir.fr

L'agence Standard and Poor's a dégradé la note de la France, ce vendredi.

L'agence envisage
L'agence envisage SIPA

L'annonce officielle tant redoutée par le gouvernement va se produire ce vendredi. Standard and Poor's, l'une des trois principales agences de notation, va dégrader les notes d'un grand nombre de pays européens. Le 6 décembre dernier, l'agence avait placé 15 pays d'Europe sous surveillance négative, dont l'intégralité du « club AAA », qui regroupe les 6 pays européens ayant encore la note maximale – Allemagne, Pays-Bas, Finlande, Luxembourg et Autriche.

Aucune information n'a filtré sur les pays qui seront effectivement dégradés mais, selon Reuters, l'Allemagne pourrait échapper à la dégradation générale. Une bien maigre consolation pour la zone euro : en cas de dégradation généralisée, la monnaie unique traverserait une nouvelle crise grave. Après l'Irlande, la Grèce et le Portugal, d'autres pays pourraient être contraints de faire appel à l'aide internationale pour réduire la taille de leurs déficits.

Conséquences politiques

Le séisme pourrait également être politique. Nicolas Sarkozy a fait de la préservation du AAA français un enjeu électoral. Même si depuis la fin décembre, le gouvernement tente de relativiser l'importance de cette note, la perte de cette note maximale serait du pain béni pour tous les candidats à la présidentielle.

En attendant, la Bourse accuse le coup : le CAC 40 était à 15h30 en légère baisse, alors qu'il avait commencé la journée sur une hausse de plus de 1 %. Bercy « se refuse à tout commentaire ».

 

Et aussi

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens du monde

Repost 0
Commenter cet article