Dray maintent sa candidature dans l'Essonne

Publié le 29 Novembre 2009

Le député de l'Essonne accuse le PS d'avoir "foulé aux pieds" les "valeurs fondamentales de la République" en refusant sa candidature. Pour lui, le PS a réclamé sa mise à l'écart "au nom de l'opinion".

Julien Dray (Sipa)

Julien Dray (Sipa)

Le député PS de l'Essonne, Julien Dray, a annoncé dimanche 29 novembre qu'il maintenait sa candidature aux élections régionales sur la liste de l'Essonne, estimant qu'en rejetant celle-ci, le PS avait "foulé aux pieds" des "valeurs fondamentales de la République", comme la présomption d'innocence.
Julien Dray, également vice-président du conseil régional d'Ile-de-France, ne figure pas sur la liste des candidats PS pour les régionales dans l'Essonne qui sera soumise au vote des militants le 3 décembre. Cette absence a provoqué quelques remous au PS où certains ont dénoncé le non-respect de la présomption d'innocence pour cet élu, au centre d'une enquête judiciaire.

"Une question de principe"


"Ma candidature n'est ni une question personnelle, ni une question d'avantages matériels, mais une question de principe. Tout comme mon affaire, et le cortège de dérapages qui l'ont entourée ces 11 derniers mois, ne concernent pas que Julien Dray, mais des valeurs fondamentales de la République. C'est pour ces principes et ces valeurs, qui ont été foulés aux pieds des mois durant, que je maintiens ma candidature : la présomption d'innocence, le refus du lynchage médiatique comme loi (de la jungle), la préservation de la vie privée", écrit Julien Dray sur son blog.
Pour lui, en rejetant sa candidature, le PS "valide le fait que n'importe qui, demain, pourra être mis hors jeu par une campagne de déstabilisation médiatique".
Et de fustiger la direction du PS qui "au nom de l'opinion", a réclamé sa mise à l'écart et lui "fait payer un certain nombre de faits politiques" qu'elle ne lui a "jamais pardonnés".


Source Nouvelobs.com

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article