Elles sont blondes et terroristes, le cauchemar des Américains

Publié le 14 Mars 2010

Comment une blonde, américaine, de la classe moyenne, peut-elle tomber dans le terrorisme islamiste ?

C'est la question que posent les médias américains, après l'arrestation de deux femmes de ce profil. Toutes deux soupçonnées d'être impliquées dans le complot visant à assassiner Lars Vilk, le dessinateur suédois auteur d'une caricature de Mahomet avec un corps de chien, qui avait fait scandale.


Les Etats-Unis retiennent depuis octobre dernier Colleen LaRose alias « Jihad Jane », une femme de 46 ans qui postait des appels au Jihad depuis son village de Pennsylvanie et projetait de recruter des islamistes pour participer à l'assassinat de l'auteur suédois des caricatures.

Arrêtée pour le vol d'un passeport américain, elle est inculpée pour terrorisme et risque une peine de réclusion à perpétuité et une amende d'un million de dollars.

Les Américains découvrent cette fois, tétanisés, que Jamie Paulin-Ramirez, une maman de 31 ans, assistante médicale originaire du Colorado, animait des discussions sur Facebook sur le thème « Arrêtez de traiter les musulmans de terroristes. »

Elle vient d'être arrêtée en Irlande, et est soupçonnée d'être la complice d'un Algérien de 49 ans, considéré comme le « principal suspect » du complot contre Lars Vilk.

Jihad Jane, Fatima LaRose

Femme, blanche et terroriste, le pire cocktail pour les services de renseignement. Un profil qui permet de se fondre dans la masse, de déjouer la croyance selon laquelle un terroriste se repère à son apparence.

Citée par l'AFP, Farhana Ali, une experte des questions de terrorisme analyse :

« Ce qui surprend tout le monde c'est que cela se passe en Amérique, mais on ne devrait pas s'étonner. Cela fait des années que j'explique que les femmes sont tout aussi capables que les hommes de commettre des attentats ou de les préparer. En fait, elles en sont encore plus capables, car on fait moins attention à elles.

Le cyberespace est le nouveau champ de bataille. Dans cette cyberguerre, il ne faut pas prendre Jihad Jane pour un cas isolé. Il faut éliminer le réseau qui se cache derrière elle ».

Les télés américaines montrent comment Colleen est devenue Fatima LaRose, la première femme inculpée pour terrorisme aux USA. (Coir la vidéo de Fox news en anglais)


Et dans un article intitulé « Au nom de l'islam », le Wall Street Journal raconte comment Jamie Paulin-Ramirez, une fille un peu paumée, a basculé.

Pâques 2009. La jeune femme annonce à sa famille qu'elle s'est convertie à l'islam.

Le 11 septembre 2009. Elle quitte sa petite ville des Rocheuses pour Denver puis New York, épouse un musulman qu'elle avait connu sur internet. Elle s'envole pour l'Irlande, où ses parents ont continué à avoir de ses nouvelles encore régulièrement, jusqu'à l'automne dernier.

« J'ai pensé : c'est ce que Jamie est en train de faire »

Sa mère se dit en colère contre elle, mais aussi inquiète et cherche aujourd'hui à récupérer le fils de Jamie, âgé de 6 ans.

Une de ses tantes raconte :

« Quand j'ai vu les photos de Colleen LaRose, j'ai pensé : c'est ce que Jamie est en train de faire. Elle portait la même tenue que cette femme. »

Quelques mois plus tôt, Jamie avait quitté le Colorado, emportant son fils et quelques affaires et avait commencé à porter la « tenue noire qui ne laisse entrevoir que les yeux [le niqab, ndlr]. »

« Nous savions qu'elle fricotait avec l'islam. Mais de là à disparaître… »

Sa famille raconte encore au Wall Street Journal que Jamie passait de plus en plus de temps devant l'ordinateur, avait cessé de parler à sa mère. Lorsqu'elle était partie en Irlande avec son fils, qui n'a pas vu son père depuis cinq ans, Jamie et son nouveau mari avaient changé le prénom de l'enfant et l'avaient appelé Wahid.

« Tu vas te faire sauter ? - S'il le faut »

Cette assistante médicale avait contracté un emprunt étudiant de 3000 dollars à l'automne dernier officiellement pour reprendre des études d'infirmière. Sa mère est aujourd'hui persuadée qu'elle a utilisé cette somme pour rejoindre l'Irlande. Le 14 septembre, sa mère a signalé sa disparition à la police.

Son beau-père, qui s'est également converti à l'islam, avait eu un vif échange avec elle quelques mois plus tôt :

« Qu'est-ce que tu vas faire ? T'attacher à une bombe et te faire sauter ? »

Elle avait alors répondu :

« S'il le faut oui. »

Sa mère se souvient :

« Elle n'a jamais aimé qui elle était, elle s'est toujours cherchée. Je pensais que cela n'était qu'une phase. (…) Je suis soulagée qu'elle ait été arrêtée car j'espère que cela nous aidera à récupérer son fils. »

Son beau-père a retrouvé la voiture de la jeune femme à l'aéroport international de Denver, sur le parking longue durée. Le FBI aurait saisi l'ordinateur de la jeune femme. Sa famille n'est pas au courant de ce qu'ils y ont trouvé.

 

Ailleurs sur le Web
Source  Rue89.com

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article