En ajoutant Causeur.fr à sa liste noire de sites, le Mrap dérape

Publié le 27 Février 2010

Causeur.fr, c'est parfois agaçant, parfois prétentieux, parfois même un peu réac, mais ça n'est pas plus extrémiste de droite que le Mrap n'est une organisation antiraciste crédible.


On ne se bouscule pas au portillon, sur le Web ou même dans les kiosques, pour s'indigner de ce que Causeur.fr figure sur une liste compilée par le Mrap et recensant la plupart des sites d'extrême droite de l'Internet francophone.

D'accord, le magazine en ligne d'Elisabeth Lévy n'est pas exactement présenté comme le Gringoire des années 2010, loin s'en faut : le rapport qui introduit la liste précise même que son contenu « n'appelle pas d'observation » particulière, bien qu'il soit décrit comme « proche des idées néo-conservatrices ».

Mais à une époque où Michel Rocard est traité de collabo lorsqu'il accepte une mission du président de la République, on comprend que le Mrap n'en conseille pas tout à fait la lecture aux mineurs non-accompagnés…

Enfin, on comprend sans comprendre, puisqu'on ose à peine revenir sur le sens de l'expression « néo-conservatrice » de peur de déclencher une nouvelle crise de type béhachélo-kouchnérien.

OK, Causeur.fr peut se révéler agaçant, pour ne pas dire énervant

Disons simplement que placer Causeur.fr dans cette liste sous ce genre de label, c'est un peu comme traiter Nicolas Sarkozy de « néo-conservateur bushiste à passeport français », si vous voyez ce que je veux dire.

A ceux qui n'ont pas encore eu l'occasion de le découvrir, il est bon d'expliquer que Causeur.fr peut parfois se révéler agaçant, pour ne pas dire carrément énervant. Cette espèce de salon un peu prétentieux, dont les auteurs sont convaincus d'être dans la rébellion iconoclaste parce qu'ils ont lu Philippe Muray (leur référence ultime), au final, ça ressemble presque à du Vaticinateur (en un peu moins bien, en moins « libéral de gauche »).

Et quand je dis que ça ressemble à du Vaticinateur, c'est parce que ça aurait pu en être : je leur ai proposé des papiers, mais la chef a refusé parce que je m'étais moqué d'elle et qu'elle est plutôt susceptible…

Un peu comme si la Licra décidait que Rue89 est limite antisémite

Bah, je ne suis pas rancunier et je veux bien être l'une des seules voix du Web à la ramener lorsqu'un site rassemblant, entre autres profils surprenants, un poète stalinien non-reconstruit, un menuisier réac, un ex-ghost-writer de Charles Pasqua et un rédacteur en chef du Monde retraité est enfourné par le MRAP dans le même sac que Fdesouche et autres poubelles « identitaires ».

Hum, un peu comme si la Licra décidait que Rue89 est un site à la limite de l'antisémitisme et le glissait dans une liste où l'on trouve Al-Manar tout en précisant qu'on ne peut, évidemment, rien lui reprocher de précis…

De mon côté, je passe trop de temps à me plaindre de la transformation des sites d'infos et des blogs en autant de chapelles ou des convaincus parlent à d'autres convaincus pour ne pas lui apporter mon soutien.

Mais bon, le menuisier réac et le stal non-reconstruit, c'est vrai qu'il faut se les farcir…

 

Ailleurs sur le Web

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article