Espagne -Election législatives: Anoeta renoue avec son âme souverainiste

Publié le 15 Novembre 2011

Lundi 14 novembre 2011
Par Pantxika Delobel
10 commentaire(s)

Lundi prochain, on connaîtra la composition du nouveau Congrès des députés de Madrid. Pour la première fois depuis 15 ans, la gauche abertzale pourrait y siéger.

 Oscar Matute, porte parole d'Alternatiba (Communiste-Vert), à la tribune du vélodrome d'Anoeta face à 15 000 personnes. photos Patrick Bernière || Berniere Patrick Amaiur est une alliance formée pour les élections générales du 20 novembre, en Espagne.|| Berniere Patrick

Oscar Matute, porte parole d'Alternatiba (Communiste-Vert), à la tribune du vélodrome d'Anoeta face à 15 000 personnes. photos Patrick Bernière
( Berniere Patrick)

 Oscar Matute, porte parole d'Alternatiba (Communiste-Vert), à la tribune du vélodrome d'Anoeta face à 15 000 personnes. photos Patrick Bernière || Berniere Patrick
Amaiur est une alliance formée pour les élections générales du 20 novembre, en Espagne.|| Berniere Patrick
 
 

Pour la gauche indépendantiste basque, c'est la scène des grands rendez-vous. Ce week-end à Saint-Sébastien, le vélodrome d'Anoeta avait retrouvé l'esprit des années 80. Comme lors des rassemblements historiques de la gauche abertzale, 15 000 basques de tous âges s'étaient réunies samedi autour de la coalition Amaiur (1). Un meeting géant, à une semaine des élections législatives espagnoles.

« Comme les musulmans vont une fois dans leur vie à la Mecque, les souverainistes de gauche vont une fois par campagne électorale à Anoeta », ironisait Iñaki Antigüedad, tête de liste de la coalition en Biscaye.

Entre 4 et 7 sièges pour Amaiur

D'après les derniers sondages, la coalition nationaliste Amaiur obtiendrait, selon les enquêtes, entre 4 et 7 sièges au Congrès des députés de Madrid.

Une étude de Metroscopia paru hier pour le quotidien « El País » donne, au niveau national, une avance de 14,4 points de la droite du Partido Popular (PP) sur les socialistes du PSOE (actuellement au pouvoir).

Le PP remporterait alors un succès jamais connu jusqu'ici, en comptant sur 194 députés contre 112 seulement pour les socialistes.

Au niveau de la Communauté autonome basque et de la Navarre, cette même enquête prévoit les résultats suivants : 7 ou 8 députés pour le PP, 6 pour le PSOE, 4 ou 5 pour Amaiur et 6 pour le PNV-Geroa Bai (nationalistes modérés).

Un autre sondage de l'Invesco pour le journal basque « Gara » attribue : 7 députés pour Amaiur, 6 pour le PP-UPN, 5 voire 4 seulement pour le PSOE et 5 pour le PNV.

La force d'Anoeta

Dans l'assemblée, Mikel fait partie de ceux-là. Le jeune père de famille est venu de Bilbao, accompagné de ses deux enfants de 4 et 1 ans. « Quand j'étais petit, nous venions ici avec mes parents. Aujourd'hui, je retrouve cette ambiance et cette force. La preuve que cela vaut la peine de se battre pour nos idées. »

À cette même tribune, il y a tout juste sept ans, Arnaldo Otegi - leader abertzale charismatique, condamné à 10 ans de prison pour avoir tenté de reformer la direction de l'ancien Batasuna - brandissait un rameau d'olivier. Ce fameux « meeting d'Anoeta » marqua un changement de cap pour la gauche abertzale, qui se positionna en faveur d'un processus de paix par le biais de la voie politique. ....lire l'article et la suite sur sudouest.fr

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article