Florent Manaudou se fait un prénom

Publié le 4 Août 2012

Publié le 03/08/2012 à 21h13 - Mis à jour le : 03/08/2012 à 22h18 JO 2012 / NATATION (H)
Flash
0

50m Libre (H) : F.Manaudou, la surprise du chef

50m Libre (H) : F.Manaudou, la surprise du chef, JO 2012 / NATATION (H), Les JO

Huit ans après sa soeur Laure, sacrée championne olympique à Athènes sur 400m nage libre, Florent Manaudou a apporté une deuxième médaille d'or à la famille vendredi. Auteur d'un départ exceptionnel, le Français a explosé son record personnel de 46 centièmes (21"34) pour remporter le 50m nage libre devant l'Américain Cullen Jones (21"54) et le Brésilien Cesar Cielo (21"59), tenant du titre.

Une famille en or. Huit ans après le sacre olympique de Laure Manaudou sur 400 mètres nage libre à Athènes, son frère Florent a repris le flambeau. Débarqué sur la pointe des pieds sur le 50 mètres nage libre dans une finale très relevée, le Français a surpris tous ses adversaires pour décrocher la médaille d’or. Il a devancé à l’arrivée l’Américain Cullen Jones et le Brésilien Cesar Cielo, tenant du titre de la spécialité. Au passage, Manaudou a mis une claque à son record personnel, amélioré de 46 centièmes par rapport à la performance réalisée demi-finale (21"34). Il a ainsi réalisé le meilleur chrono de l'histoire en maillot de bain.

Auteur d’un excellent départ, avec un temps de réaction canon, le natif de Villeurbanne a mené la course de bout en bout pour aller chercher la plus belle breloque au terme d’une longueur de feu. « L’important dans une finale, c’est d’avoir un couloir pour nager (sic). Je fais un bon départ, je fais ensuite une reprise de nage assez mauvaise mais j’arrive à bien me remettre dedans, a analysé le Français au micro de France Télévisions. Ce n’est pas encore la course parfaite mais je fais un super temps et je suis vraiment heureux. Je pense que je ne réalise pas encore. Je me voyais peut-être sur le podium avec une bonne course mais là, c’est vraiment juste incroyable. »

Une drôle d’histoire de famille

En s’imposant dès ses premiers Jeux Olympiques, comme l’avait fait sa sœur en 2004, Manaudou a écrit l’une des plus pages de l’histoire du sport français. Comme un symbole, un passage de témoin entre deux des plus grands talents que la natation nationale ait connu, Laure est tombée dans les bras de son frère à sa sortie de l’eau. Avec des larmes plein les yeux. « Je l’ai vue arriver en pleurs. Je pense qu’elle était plus stressée que moi avant la course. Elle m’a dit que je pouvais y arriver et je pense qu’elle est encore plus heureuse pour moi que pour elle en 2004 (à Athènes). »

Depuis son arrivée à Londres, l’ancienne recordwoman du monde du 200 mètres ne cessait de vanter les mérites du benjamin de la famille. Ironie de l’histoire, ce dernier avait éliminé Frédérick Bousquet, compagnon de Laure et père de sa petite Manon, lors des derniers championnats de France à Dunkerque. « Je pense à énormément de monde. J’aurais bien aimé que Frédérick Bousquet soit à mes côtés ce soir (vendredi). Je pense aussi à mon frère (Nicolas) qui m’a poussé à faire du haut niveau. Et si je suis là, c’est aussi grâce à lui. » Une drôle d’histoire, qui se termine de la plus belle des manières.

NATATION / 50M LIBRE (H)

Finale - Vendredi 3 août 2012
Or- Florent Manaudou (FRA) en 21"34
Argent- Cullen Jones (USA) en 21"54
Bronze- Cesar Cielo (BRE) en 21"59
4- Bruno Fratus (BRE) en 21"61
5- Anthony Ervin (USA) en 21"78
6- Roland Schoeman (AFS) en 21"80
7- George Richard Bovell (TRI) en 21"82
8- Eamon Sullivan (AUS) en 21"98

Rédigé par Rédaction Sport365

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens du monde

Repost 0
Commenter cet article