France Télécom découvre le management pour les nuls

Publié le 10 Mars 2010

Par François Krug | Eco89

Des salariés de France Télécom manifestent devant le siège de Marseille, octobre 2009 (Jean-Paul Pelissier/Reuters)

La direction de France Télécom avait commandé un rapport indépendant sur le stress de ses salariés, elle n'a pas été déçue. Accablant, ce rapport l'est surtout parce qu'il rappelle à un des plus grands groupes français des règles de base du management. On découvre par exemple que, chez France Télécom, des salariés ne savent pas qui est leur supérieur direct.

France Télécom avait commandé ce rapport au cabinet Technologia, pour comprendre et mettre fin à la succession de suicides dans le groupe. Le résultat a été présenté ce lundi : 107 propositions, élaborées à partir d'entretiens avec les salariés. La surprise, c'est qu'une bonne partie de ces propositions semblent des évidences.

Connaissez-vous le nom de votre supérieur direct ?

Le rapport préconise notamment de clarifier l'organisation de France Télécom. A en croire ces propositions, il y a urgence :

« Repositionner les salariés dans l'entreprise à travers une enquête basée sur deux questions simples, ce qui permettrait d'obtenir une photographie de l'organisation réelle :

  • “Mentionnez le nom de votre responsable hiérarchique direct”
  • “Mentionnez le nom du service auquel vous appartenez” »

« Etablir une cartographie des collaborateurs de France Télécom en fonction des réponses au questionnaire interne (en précisant ceux qui connaissent leur responsable direct, ceux qui en mentionnent plusieurs et ceux qui ne savent pas). »

Respecter le secret médical et l'avis des médecins

Surprise, aussi, lorsque le rapport aborde la prévention du stress et des suicides chez France Télécom. Voici les premières propositions :

« Enoncer et faire respecter les règles de confidentialité, les devoir de réserve et le secret médical. Cela suppose une remise en question éthique du management et des RH [Ressources humaines, ndlr]. »

« Informer le management et les RH sur l'obligation légale d'un certain nombre de visites médicales et sur la nécessité d'informer le médecin et de respecter ses avis : embauche, reprise, accident du travail, avis d'aptitude, etc. »

La hiérachie de France Télécom est aussi invitée à réfléchir avant les changements de poste, aussi bien dans l'intérêt des salariés que celui du groupe :

« Vérifier préalablement l'adaptation possible du salarié au poste avant de proposer des entretiens en mobilité interne. »

« Respecter la législation du travail en matière de mobilité (consultation de la médecine du travail, etc.). »

Des « managers à risque »

Le rapport est plus qu'embarrassant pour la direction des ressources humaines de France Télécom. Le cabinet Technologia souligne sa « déshumanisation » et son discrédit. Première proposition, symbolique : la rebaptiser « direction des relations humaines ».

Deuxième proposition, plus concrète : créer « un réseau de médiateurs » entre la direction et les salariés. Autrement dit, court-circuiter la DRH, censée justement assurer le dialogue. Pour plus de sûreté, 30% de ces médiateurs seraient des intervenants extérieurs à France Télécom.

Et alors que France Télécom s'inquiète de ses « salariés à risque », le rapport propose, lui, de :

« Favoriser les pratiques de coaching individuel pour les managers à risque. »

 

Photo : des salariés de France Télécom manifestent devant le siège de Marseille, octobre 2009 (Jean-Paul Pelissier/Reuters)

► La carte Pearltress des articles sur France Télécom :

France Telecom tue

Ailleurs sur le Web
Le rapport de Technologia sur le travail à France Télécom, sur LeFigaro.fr

Source  Rue89.com

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article