Haïti, "une des plus grande opérations de secours" dans l'histoire des USA

Publié le 16 Janvier 2010

C'est ce qu'a déclaré Barack Obama, en confiant la direction du "Fonds Clinton-Bush pour Haïti" à ses deux prédécesseurs. Soldats, argent, people... Les Etats-Unis sont en première ligne en Haïti.

Barack Obama confie un fonds pour Haïti à Bill Clinton et George W. Bush (AFP)

Barack Obama confie un fonds pour Haïti à Bill Clinton et George W. Bush (AFP)

Le séisme en Haïti a donné lieu à "l'une des plus grandes opérations de secours" de l'histoire des Etats-Unis, a déclaré, samedi 16 janvier, Barack Obama, aux côtés de ses prédécesseurs George W. Bush et  Bill Clinton, qu'il a chargés de rassembler des fonds pour les victimes.
Les deux ex-présidents ont accepté de diriger un "Fonds Clinton-Bush pour Haïti", a déclaré l'actuel président américain.

Les Etats-Unis en première ligne


À travers des dons vertigineux, un puissant dispositif militaire et des dirigeants politiques qui s'impliquent, les Etats-Unis ont donné l'impulsion à un effort massif
pour venir au secours des victimes du séisme dévastateur qui a eu lieu mardi. Barack Obama s'est adressé à ses concitoyens à trois reprises en trois jours, en insistant sur l'impératif moral et de sécurité nationale d'aider ce pays situé à 1.000 km des côtes américaines, où vivent 45.000 américains. "Les Haïtiens sont nos voisins du continent américain, et pour les Américains, ce sont des membres de nos familles et nos amis", a-t-il plaidé vendredi, estimant naturel d'"aider les autres lorsqu'ils sont dans un tel besoin".

"Rendons hommage à Martin Luther King"


Le président américain s'est aussi dit "extraordinairement fier" de ses compatriotes partis sur le terrain. "C'est ma conviction que les Etats-Unis ont la responsabilité d'agir. Notre pays possède des moyens uniques d'atteindre et de livrer rapidement et à grande échelle une aide qui peut sauver des vies", a ajouté le président.
Barack Obama a par ailleurs invoqué la mémoire de Martin Luther King, figure légendaire de la lutte pour l'égalité raciale aux Etats-Unis, pour exhorter ses compatriotes à aider les Haïtiens. "En soutenant nos frères et nos soeurs par notre dévouement et notre sens du service, à la fois chez nous et dans le monde, nous rendons hommage à la mémoire du Dr King et réaffirmons notre humanité", a-t-il dit.


Visite d'Hillary Clinton


La secrétaire d'Etat américaine devait quant à elle se rendre samedi en Haïti pour observer sur place l'organisation des secours, apporter une aide matérielle et rencontrer le président haïtien René Préval. Hillary Clinton, qui a écourté une tournée en Asie et dans le Pacifique après l'annonce du séisme, voyagera en compagnie de Rajiv Shah, administrateur de l'USAID, l'agence gouvernementale américaine d'aide au développement, et d'autres responsables américains.


Création d'une "force spéciale"


Un puissant dispositif militaire a été mis en place, avec le déploiement de près de 10.000 soldats, de navires de guerre dont un porte-avions nucléaire, et d'équipes médicalisées rompues aux situations de crise. Le Commandement militaire américain Sud (SOUTHCOM), dont dépend Haïti, a établi sur place une "force spéciale" dirigée par le général Ken Keen. Leurs missions: tenter de retrouver d'éventuelles victimes ensevelies sous les décombres et soigner celles qui en ont besoin, distribuer l'aide humanitaire et évaluer les dégâts causés par la puissante secousse de magnitude 7.
Quelque 4.200 militaires américains sont actuellement sur la zone et 6.300 troupes supplémentaires devraient rejoindre le terrain d'ici lundi. Les forces américaines travaillent en collaboration avec la Mission de stabilisation de l'ONU en Haïti (Minustah) et les organisations internationales et locales.

L'aéroport sous contrôle américain


En vertu d'une convention signée avec le gouvernement haïtien, les Etats-Unis ont été officiellement chargés de faire fonctionner l'aéroport de Port-au-Prince. Au total, 24 hélicoptères assurent des opérations de secours, dont 19 embarqués sur le porte-avions USS Vinson. Le destroyer USS Higgins est également sur place.
Sur terre, un hôpital de campagne "léger" et "modulable", conçu pour répondre aux besoins médicaux dans les zones de combat et lors des catastrophes naturelles, doit arriver dimanche. Cette unité médicale avait été utilisée à La Nouvelle-Orléans après le passage dévastateur du cyclone Katrina en 2005.

"Satisfaire les besoins alimentaires"


Le secrétaire d'Etat à la Défense Robert Gates a relevé qu'il était crucial de distribuer de l'eau et des vivres "aussi vite que possible" aux Haïtiens pour empêcher que "leur désespoir se transforme en violence". Les Etats-Unis vont distribuer 600.000 rations quotidiennes de nourriture et 100.000 litres d'eau, grâce à l'arrivée du porte-avions Carl Vinson aux larges des côtes haïtiennes. Le pays a investi 48 millions de dollars "pour fournir de la nourriture aux deux millions de personnes sinistrées pendant plusieurs mois", a déclaré Rajiv Shah. "Notre objectif principal reste de satisfaire les besoins élémentaires: de la nourriture, de l'eau, des abris temporaires, des couvertures, des bâches", a-t-il expliqué.

Haïti n'a pas d'armée


Robert Gates a souligné que le maintien de l'ordre incombait en premier lieu aux soldats de la force de la paix de l'ONU sur place. "Ils seront les premiers responsables de la sécurité", a-t-il dit.
Mais les casques bleus ont été durement frappés par le séisme de mardi, l'ONU faisant état de 37 morts et 330 disparus. Haïti n'a pas d'armée et ses forces de police ont quasiment disparu dans le chaos qui a suivi le tremblement de terre.
Le chef du pentagone a aussi expliqué que les forces américaines ne pouvaient entreprendre d'actions unilatérales et devaient travailler avec les Haïtiens. "Nous travaillons avec un pays souverain. Les Haïtiens sont toujours responsables du contrôle du trafic aérien", a-t-il dit.


Les célébrités donnent massivement


Les Américains ont démontré une générosité sans précédent, battant le record de dons par SMS dans une seule campagne d'appel à la générosité. "Nous avons récolté plus de 10 millions de dollars de la part de plus d'un million de donateurs à travers la campagne SMS Haiti Relief", a annoncé Hillary Clinton, qui a tenu à "remercier les Américains".
Forte mobilisation également chez les stars. La mannequin Gisele Bundchen a fait don de 1.5 million à la Croix Rouge, tandis que Madonna donnait 250.000 dollars à l'association Partner's in Health. Le couple Brad Pitt – Angelina Jolie a donné un million de dollars à MSF.

Un téléthon présenté par George Clooney


L'acteur George Clooney va présenter le 22 janvier sur la chaîne américaine MTV un téléthon qui sera retransmis par les grands réseaux ABC, CBS, NBC, Fox et CNN. Les fonds récoltés seront reversés à des ONG comme Oxfam America, Partners in Health, la Croix Rouge, l'UNICEF ou l'association du chanteur Wyclef Jean, qui est parvenu à recueillir, par SMS uniquement, 2 millions de dollars de dons pour sa fondation, grâce à de petites contributions de 5 dollars.
Côté sport, la NBA et la Ligue de football américain (NFL) ont chacune fait don d'un million de dollars, respectivement à l'Unicef et à la Croix-rouge américaine et l'association Partners In Health. La Ligue professionnelle nord-américaine de base-ball (MLB) a aussi promis de verser un million de dollars à l'Unicef alors que la Ligue de hockey sur glace (LNH) a fait un don de 100.000 dollars, également à l'Unicef.


Source Nouvelobs.com avec AFP

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens du monde

Repost 0
Commenter cet article