Il y aura des scanners corporels en Grande-Bretagne : Aéroports

Publié le 3 Janvier 2010

Gordon Brown a affirmé que la Grande Bretagne irait "plus loin" en matière de sécurité. Des scanners corporels ont d'ores et déjà été commandés pour l'aéroport de Londres-Heathrow.

Une image de scanner corporel (Sipa)

Une image de scanner corporel (Sipa)

Petit à petit, les aéroports britanniques seront dotés de scanners corporels complets, afin de renforcer les contrôles de sécurité, en réponse à l'attentat manqué du 25 décembre dans un vol vers les Etats-Unis, a annoncé dimanche 3 décembre le Premier ministre Gordon Brown. "Nous savons qu'Al-Qaïda utilise de nouvelles formes d'armes et nous devons y répondre de façon adéquate", a-t-il expliqué dans une interview sur la chaîne BBC1. "Il y a une nouvelle forme d'explosifs qui n'est pas identifiée par les machines ordinaires. Nous devons aller plus loin [...], des scanners ont déjà été commandés par BBA [l'opérateur d'une majorité des aéroports britanniques]", a-t-il poursuivi. Et de rajouter qu'"il y aura des vérifications pour [détecter] d'éventuelles traces d'explosifs sur les bagages à main".
Mercredi, les autorités néerlandaises avaient annoncé l'utilisation de scanners corporels complets à l'aéroport d'Amsterdamn-Schiphol d'ici trois semaines pour tous les vols vers les Etats-Unis. Le Nigeria s'est également engagé à doter ses aéroports de scanners.

"La menace terroriste est imprévisible"


"Maintenant que le gouvernement a donné son feu vert, nous allons mettre en place dès que possible des scanners corporels", a quant à elle indiqué une porte-parole de BAA. "Nous considérons qu'en combinant la technologie, le travail des renseignements, et l'analyse du comportement des passagers, nous pouvons contribuer à une meilleure prévention contre la menace terroriste visant le secteur aérien, qui est imprévisible et en évolution", a-t-elle ajouté. Cepedant, BBA, qui gère six aéroports britanniques, n'envisage à ce stade de ne mettre en place de tels scanners qu'à Heathrow, l'aéroport le plus fréquenté d'Europe.
Le jeune Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab, qui a essayé le jour de Noël de faire exploser un avion de ligne américain de la Northwest Airlines en provenance d'Amsterdam qui s'apprêtait à atterrir à Detroit (nord des Etats-Unis), avait échappé aux contrôles en dissimulant des explosifs dans ses sous-vêtements. Il a affirmé avoir été entraîné au Yémen par le réseau Al-Qaïda, selon les médias américains.


Source Nouvelobs.com

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens du monde

Repost 0
Commenter cet article