L'avenir de l'énergie solaire déjà compromis ?

Publié le 16 Janvier 2010

LA QUESTION DU JOUR. Le gouvernement a revu à la baisse les tarifs de rachat de l'électricité produite par les panneaux photovoltaïques. Cette réactualisation pourrait menacer plusieurs projets dans la région

Avec les nouveaux tarifs de revente d'électricité issue du solaire, les fermes photovoltaïques, comme celle de Losse (Landes) voient leur rentabilité diminuer (photo Pascal Bats)

Le ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de la Mer a publié l'arrêté fixant les nouveaux tarifs de rachat, par EDF, de l'électricité photovoltaïque produite par les particuliers et les professionnels. Valables jusqu'en 2012, ils remplacent les précédents fixés en 2006.

Or en trois années, la production d'énergie solaire a explosé en France, et les unités de production ont fleuri. De nombreux investissements misent sur le pactole engrangé par la revente de l'électricité ainsi produite, EDF s'engageant à la racheter pendant les vingt prochaines années. Et si cette durée de contrat n'est pas modifiée par le nouvel arrêté ministériel, ce dernier définit maintenant cinq prix différents contre trois auparavant. Et la baisse des tarifs, à laquelle s'attendaient les principaux acteurs du secteur, est confirmée.

Le kilowattheure (kWh) passe de 60 centimes à 58 centimes d'euro. Ce tarif, s'il reste l'un des plus élevés en Europe, sera réservé à la production issue des équipements intégrés dans les toitures de logements neufs ou existants et d'établissements de santé ou d'enseignement bâtis depuis au moins deux ans.

Lemonde.fr précise ensuite que les autres constructions (bureaux, sites industriels ou agricoles, entrepôts...), bénéficieront d'un tarif inférieur : 50 centimes d'euro le kWh s'ils sont anciens, 42 centimes si les bâtiments sont neufs ou incomplètement clos.

Les Chambres d'Agriculture ont aussitôt réagi à ces dispositions et réclament un alignement des tarifs à 0,50 €/kWh. Plusieurs milliers d'exploitations agricoles avaient effectivement trouvé, en installant des unités de production sur les toits des entrepôts agricoles, une nouvelle source de revenus complémentaires, désormais réduite par ces nouveaux prix.

Depuis le Grenelle de l'environnement, la volonté affichée par le gouvernement est de soutenir les énergies renouvelables, et en particulier le développement des installations solaires en France. Entre juin et septembre 2009, Soler, le groupement français des professionnels du solaire photovoltaïque, évaluait à +30% la progression du parc de production (production annuelle de 190 GWh, soit la consommation d'électricité de 85.000 habitants).

Officiellement, c'est pour limiter la spéculation dans ce domaine que le gouvernement a adopté un autre point qui fait grincer les dents des professionnels. Ainsi, pour tous les dossiers déposés depuis le 1er novembre 2009, et pas acceptés avant le 12 janvier 2010, les demandes devront être à nouveau soumises avec les nouveaux tarifs.

Pour le Comité de Liaison des Energies Renouvelables et l'association Hespul spécialisée dans le développement des énergies renouvelables, "il semblerait que le gouvernement, et derrière lui les grands industriels, se refuse à donner une vraie chance à l’essor du photovoltaïque." Le Syndicat des Energies Renouvelables (SER) comprend "que le volume inattendu de demandes auxquelles le gouvernement a été confronté en fin d'année représentait une menace réelle pour la pérennité de la filière... Force est de constater que cet arrêté risque de provoquer des difficultés pour les professionnels qui devront s’adapter à ce nouveau mécanisme."

La croissance de la filière devrait ainsi se trouver modérée par ces nouvelles dispositions. Comme Erik Van Baren, patron de Fotosol’R, l'explique, le taux de rentabilité des installations sur vingt ans, va tomber de 10,4% à 7,8%. Le seul levier disponible étant une baisse des prix des panneaux solaires. Ce qui n'est pas impossible à moyen terme étant donné la multiplication des usines de production de panneaux photovoltaïques...............

 

..................................lire la suire sur sudouest.com

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article