L'iPad d'Apple : révolution ou simple iPod géant ?

Publié le 28 Janvier 2010

Par François Krug | Eco89

Steve Jobs présente la tablette iPad d'Apple (Kimberly White/Reuters)

Fin du suspense entretenu habilement par Apple. Son PDG, Steve Jobs, a dévoilé la mystérieuse tablette numérique qui alimentait toutes les rumeurs. Son nom : l'iPad. Chez les riverains de Rue89, même les fans d'Apple ne sont pas totalement convaincus.

A quoi ça ressemble ?

A un iPod ou un iPhone géant : une tablette de 24 cm de haut et 19 de large, épaisse de 1,3 cm et pesant autour de 70 grammes. Plus maniable qu'un ordinateur, donc, mais difficile à ranger dans sa poche.

A quoi ça peut bien servir ?

Steve Jobs promettait un objet « révolutionnaire ». Très classiquement, l'iPad permettra d'écouter de la musique, de regarder des films ou de surfer sur le web. Les principales innovations concernent en fait l'écrit.

L'iPad permettra de lire des livres, et Apple lancera pour l'occasion sa propre bibliothèque de livres numériques, iBooks, sur le modèle d'iTunes pour la musique. Du côté de la presse, le New York Times a déjà développé une application permettant de lire le journal et de cliquer sur des vidéos intégrées au milieu des articles.

A quoi ça ne peut pas servir ?

L'iPad, ce n'est pas vraiment un outil de communication : impossible de téléphoner, par exemple. La tablette n'est pas non plus équipée d'une webcam, contrairement à ce qu'avait pourtant laissé entendre le directeur général de France Télécom en janvier, lors d'une gaffe sur Europe 1.

Combien ça coûte ?

Pas si cher que ça, assure Apple : le premier prix est fixé à 499 dollars (354 euros), le modèle le plus luxueux coûtera 699 dollars (495 euros). Sauf que pour les appareils équipés pour la 3G, la facture s'alourdira de 130 dollars (92 dollars). Pour profiter pleinement de la « révolution » promise par Apple, il faudra donc débourser au minimum 629 dollars (446 euros).

Peut-on déjà l'acheter ?

Oui, si vous habitez aux Etats-Unis, et à condition de patienter 60 à 90 jours pour être livré. Pas encore, si vous habitez en France. Stéphane Richard, le directeur général de France Télécom, a déjà annoncé que son groupe commercialiserait l'appareil. Avec, en cas de monopole, de nouveaux conflits avec ses concurrents. Après une longue bataille juridique, Bouygues Télécom et SFR avaient finalement obtenu de pouvoir eux aussi vendre l'iPhone. (Voir la vidéo de Steve Jobs dévoilant l'iPad.)

Source rue89.com


Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens du monde

Repost 0
Commenter cet article