Langon-Pau : l'A 65 en dessous de ses objectifs ?

Publié le 8 Novembre 2012

Publié le 07/11/2012 à 07h23
Auteur Jean-Denis Renard  , Pour Sudouest.fr

commentaire(s)

121

 

Chiffres à l'appui, trois associations environnementales pointent du doigt le faible trafic

Le trafic sur l'A65 est insuffisant, sa gestion déficitaire, rappellent les associations de défense de l'environnement

Le trafic sur l'A65 est insuffisant, sa gestion déficitaire, rappellent les associations de défense de l'environnement (photo archives SO)

Partager



Imprimer

Les associations environnementales ajustent une nouvelle fois l’autoroute A65 Langon – Pau dans leur ligne de mire. Un communiqué signé de la Sepanso, d’Aquitaine Alternatives et de la fédération France Nature Environnement appuie sur le fait que « le trafic de cette autoroute, nettement inférieur aux prévisions à l’issue de la première année d’exploitation, est insuffisant pour en assurer l’équilibre financier ».

Pourquoi cette sortie aujourd’hui sur les chiffres 2011, la première année pleine de cette infrastructure de 150 km inaugurée le 15 décembre 2010 ? Elle fait suite à la transmission par A’lienor – le concessionnaire de l’autoroute – du « rapport annuel de la concession aux collectivités territoriales 2011».

 

Ce document a été récemment remis aux élus du Conseil régional d’Aquitaine. La Sepanso se l’est procuré, l’a épluché et a comparé les chiffres au prévisionnel intégré aux annexes du décret de concession. « Il y a un devoir de retour de ces informations vers le citoyen. Il s’agit de vérifier si le discours tenu à l’époque était un discours de vérité ou pas », explique Daniel Delestre, le vice-président de la Sepanso.

Selon l’association, le trafic journalier moyen s’est établi à 5332 véhicules par jour en 2011, dont 5,9% de poids lourds. « Il est inférieur d’environ 40% par rapport à l’objectif initial de 7660 véhicules/jour, dont 12% de poids lourds », écrit la Sepanso. Au printemps, A’lienor avait communiqué un chiffre à peu près similaire (5600 véhicules/jour) mais avait indiqué qu’il n’était inférieur que de 25% aux prévisions. « Nous nous en tenons aux documents », justifie Daniel Delestre.

L’association pointe aussi du doigt « un déficit énorme de la concession, d’environ 35 millions d’euros, par ailleurs égal au chiffre d’affaires ». Elle se réfère pour ce faire aux éléments financiers mis en ligne qui font apparaître un résultat courant avant impôts de -34,9 millions d’euros en 2011. Nous n’avons pu confirmer ce soir ces chiffres auprès d’A’lienor.

Langon · Pau · transports · Bordeaux · Autoroute A65     lire et voir l'article sur sudouest.fr
À lire aussi

 

 

Vos commentaires 121
 
123
Babyjon 2
08/11/2012, à 11h11 Alertez
@mu64
Lorsque la Bretagne fut rattachée au royaume de France, Anne de Bretagne fit stipuler dans son contrat de mariage qu'aucun péage ne serait perçu par le roi de France sur le territoire breton. A l'époque, il s'agissait principalement de péages sur les ponts. Et depuis, même si l'ancien régime n'existe plus, ce contrat est toujours respecté par l'état.

Sous De Gaulle, lors de la construction de la première autoroute en Bretagne, l'état avait "oublié" l'ancien contrat, et avait donc voulu percevoir un péage. Les bretons ont su rappeler à l'état français les termes du contrat de mariage d'Anne de Bretagne. Les péages ont été retirés rapidement.

A moins d'être une république bananière, un état digne de ce nom doit respecter ses engagements passés.
 
 
Cacoye
08/11/2012, à 11h08 Alertez
Le problème n'est pas que cette autoroute est payante, il est qu'elle était inutile, qu’elle a massacré 2000 hectares en tailladant la campagne et que bientôt il va falloir la renflouer avec de l’argent public alors qu’avec 4 fois moins on pouvait aménager et sécuriser la route existante utilisée par beaucoup plus de monde.

Ça devrait servir de leçon !

Mais on s’apprête à renouveler les mêmes erreurs, en beaucoup plus cher, avec les LGV du projet GPSO qui continuent à avancer discrètement, comme un sous-marin en plongée, sans que beaucoup de citoyens et de politiques s’en émeuvent.

Quand les bulldozers seront dans la chambre à coucher et que les emprunts seront faits, ce sera trop tard pour se réveiller et nos chers élus qui aujourd'hui font tout pour que ça avance, nous diront qu'on n'arrête pas un coup parti.
 
 
mu64
08/11/2012, à 09h50 Alertez
En Bretagne il y a des 4 voies gratuites et très agréables à utiliser ! On se demande pourquoi ici il faut tout payer ( et cher) même ce qui était encore gratuit ( entre muret et castet ...)alors boycottons gaiement
 
 
lechatel
08/11/2012, à 09h36 Alertez
Quand les gens en auront assez de payer des sommes exorbitantes sur ces autoroutes qui ne sont faites que pour enrichir certains,j'espère qu'ils feront comme avant"les Nationales et départementales;Tarbes > bordeaux 26,20 euros ça fait un peu chère,ne trouvez vous pas?Mais bon les gens sont contents,puisse que personne ne se révolte contre ça et en redemande.
 
 
Biarnés
08/11/2012, à 09h21 Alertez
Mais personne y va à Bdx !! Tout le monde sait que le Béarnais se rend à Tlse s'il a besoin des services d'une grande ville!! Et par une autoroute pas chère!! C'est juste une autoroute pour les skieurs doriphores pas plus... Sortons le Béarn de l'Aquitaine, laissons Basques, Landais, et autres et rejoignons enfin notre vraie famille Occitane en Midi-Pyrénées!
 
 
dyonisos
08/11/2012, à 06h17 Alertez

@mickalot63: Le pire, c'est que votre intéressante hypothèse n'a pas été éludée une fois l'A65 en cours de construction. C'est plus ou moins prévu par le CR Aquitaine depuis ce temps.

Rédigé par jeanfrisousteroverblog

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article