Le juge Gentil veut porter plainte contre Henri Guaino

Publié le 24 Mars 2013

Publié le 23/03/2013 à 22h05
Auteur Sudouest.fr 

commentaire(s)

0

Le député UMP avait estimé que la décision du magistrat de mettre en examen Nicolas Sarkozy "déshonorait la justice"

Le juge Jean-Michel Gentil va porter plainte contre Henri Guaino, après les propos que le député UMP a tenus sur lui vendredi matin, a indiqué samedi son avocat.

"Il m'a mandaté pour étudier une plainte pénale contre M. Guaino, suite aux propos qui ont été tenus hier matin sur Europe 1, propos qui ont été tout à fait inadmissibles. On a accusé M. Gentil de porter atteinte à la République, d'être le déshonneur de la Justice et des institutions et j'en passe", a déclaré Me Rémi Barousse.

 

"M. Guaino sera cité devant le tribunal correctionnel pour répondre des infractions qui lui sont reprochées", a-t-il déclaré.

"Je précise que c'est tout à fait périphérique au dossier dont a pu être saisi M. Gentil, qui a été injurié par quelqu'un qu'il ne connaît pas, qui est tout à fait extérieur au dossier et qui semble aussi avoir des connaissances assez sommaires en matière de procédure pénale", a-t-il ajouté.

Évoquant le juge Gentil, qui est, outre son client, son ami et ancien collègue magistrat, Me Barousse a observé : "Il est magistrat, mais comme toute personne, il a le droit de défendre ses droits, il a le droit à ne pas être injurié publiquement et à ne pas être outragé publiquement. Donc il a le droit de se défendre comme toute personne".

"C'est quelqu'un d'extrêmement sérieux, compétent et travailleur et totalement impartial et indépendant. J'entends des commentaires, ou j'ai pu lire des commentaires, où on le soupçonne de connivence politique mais je peux affirmer que tout cela est absolument faux", a conclu l'avocat.

Henri Guaino, proche de Nicolas Sarkozy, a estimé vendredi que le juge Jean-Michel Gentil avait "déshonoré la justice" en mettant en examen l'ex-chef de l'Etat pour abus de faiblesse. "Je conteste la façon dont il fait son travail (...), je la trouve indigne, je trouve qu'il a déshonoré un homme, les institutions, la justice", a-t-il notamment déclaré.

Il a aussi qualifié de "grotesque, insupportable" la qualification d'abus de faiblesse retenue.

"Cette décision est irresponsable, elle n'a pas tenu compte des conséquences qu'elle pouvait avoir sur l'image du pays, de la République, de nos institutions", a-t-il insisté, avant de demander au juge "de venir expliquer aux Français pourquoi (...) il a pris une décision aussi lourde de conséquences".

Nicolas Sarkozy    lire l'article sur sudouest.fr    · politique · Affaire Bettencourt
À lire aussi
Mise en examen de Sarkozy : un traitement "scandaleux" selon lui
Sarkozy mis en examen : l'UMP en mode "théorie du complot"
Mise en examen de Nicolas Sarkozy : le "Je vous emmerde" de Patrick Balkany
Nicolas Sarkozy mis en examen dans l'affaire Bettencourt
 

Rédigé par

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article