Le Monde va faire la grève des contenus pour LeMonde.fr

Publié le 23 Novembre 2009

Les journalistes du quotidien Le Monde vont cesser, à partir du 1er décembre, d'alimenter le site LeMonde.fr en articles exclusifs pour le web, afin de faire pression sur leur direction pour renégocier l'organisation du travail entre les deux plateformes.


Un signe de plus des tensions générées dans les groupes de presse par l'émergence d'Internet, et dans lequel on trouve l'impact indirect, inattendu, de la loi Hadopi.


La décision de l'intersyndicale du Monde, un « mouvement d'humeur » selon un journaliste de la rédaction, intervient en plein blocage des négociations sur l'organisation du travail découlant d'une collaboration accrue entre l'équipe de journalistes du papier et la filiale web. « Le mouvement vise la direction du Monde, pas l'équipe du web », précise Michel Delberghe, journaliste et élu CFDT du Monde.

L'« effet Hadopi » découle d'une clause de la loi qui permet la reproduction, à l'intérieur d'un même groupe, des contenus d'une plateforme à l'autre pendant un temps à négocier dans chaque entreprise, sans rétribution supplémentaire.

Pour un quotidien, ce délai est estimé à 24 heures, ce qui remet en cause un accord de droits d'auteur interne au Monde, et a un impact sur les termes des relations financières complexes entre Le Monde et sa filiale Le Monde Interactif, qui publie LeMonde.fr et LePost.fr.

20 contenus multimédias originaux par jour

Dans le cadre de cette renégociation, Le Monde s'engage à fournir 20 contenus multimédia originaux au site LeMonde.fr, ce qui, selon les syndicats de journalistes, doit nécessairement entraîner une organisation différente du travail d'une équipe déjà pas mal affectée par un plan social marqué par le départ de plusieurs dizaines de journalistes il y a deux ans.

Alors que ces négociations étaient au point mort, les syndicats ont été agacés d'apprendre qu'une expérimentation des nouveaux flux entre rédaction papier et web était prévue au niveau des secretaires de rédaction du papier, et ont décidé cette grève des contenus spécifiques pour le web, une première dans l'histoire du Monde.

En toile de fond de cette tension sociale, il y a une structure complexe qui pose problème depuis longtemps aux instances représentatives des journalistes du Monde : le groupe Lagardère est en effet actionnaire du groupe Le Monde à hauteur de 17%, mais est monté à 34% dans Le Monde Interactif.

« Nous voulons savoir si les décisions sur de tels sujets se prennent au Monde ou au groupe Lagardère », demande ainsi un syndicaliste journaliste du Monde, qui rappelle que la question de la restructuration du capital du groupe Le Monde se posera de nouveau en 2010.

Les flux financiers entre Le Monde et sa filiale

La question des flux financiers entre Le Monde et Le Monde Interactif avait été une des « étincelles » qui avait conduit à la crise à la tête du groupe en 2008, et au départ de Jean-Marie Colombani. Le Monde verse en effet chaque année 1,8 million d'euros au Monde Interactif au titre du recrutement d'abonnés en ligne pour le quotidien papier, une somme qui passe toujours mal auprès de la rédaction du quotidien, d'autant qu'au sein du Monde Interactif il y a LePost.fr qui perd plus de 1 million d'euros par an et reste une greffe rédactionnelle mal acceptée par les journalistes du quotidien.

Pour Philippe Jeannet, patron du Monde Interactif, toutefois, « la rénégociation des flux financiers est terminée et le conflit en cours n'est pas lié à ça ». Il déclare à Rue89 que les relations sont désormais « apaisées » entre Le Monde et sa filiale web.

Cette poussée de fièvre intervient quelques semaines à peine après l'arrivée des équipes du monde Interactif dans les mêmes locaux que le quotidien, boulevard Auguste Blanqui, à Paris, après des années de séparation physique. Elle est une manifestation de plus de la difficulté d'intégrer deux cultures journalistiques, deux rythmes de travail, dans la même entreprise.

 

Ailleurs sur le Web
Source  Rue89.com

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article