Les aéroports parisiens et du nord resteront fermés jusqu'à lundi matin

Publié le 18 Avril 2010

Les trois aéroports parisiens et ceux situés au nord d'un axe Nantes-Lyon resteront fermés jusqu'à lundi matin 8h au moins, a annoncé François Fillon.

A l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle (AFP) A l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle (AFP)

Tous les aéroports situés au nord d'un axe Nantes-Lyon, dont ceux de Roissy, Orly et du Bourget, resteront fermés jusqu'à lundi 8h en raison du nuage de cendres causé par l'éruption volcanique en Islande. Ces aéroports seront fermés jusqu'à lundi matin à 8h au moins, a annoncé le Premier ministre François Fillon à l'issue d'une réunion ministérielle, samedi 17 avril.

Sur le même sujet

Les aéroports de Bordeaux et Grenoble devaient fermer à partir de 16h, les autres du sud de la France devant rester ouverts jusqu'à 20h.

"Il est demandé aux voyageurs de ne pas se rendre dans les aéroports fermés au trafic", a souligné Matignon dans un communiqué. Par ailleurs, François Fillon a "rappelé que les passagers voyageant sur les compagnies aériennes ont notamment droit au remboursement de leur transport ou au réacheminement par leur compagnie". Par ailleurs, "le ministère chargé des Transports et le ministère chargé de l'Economie réuniront rapidement les représentants des compagnies aériennes et des agences de voyages".

La veille, l'Association de Tour-Opérateurs (CETO) français avait réclamé "la tenue d'une réunion d'urgence avec les pouvoirs publics afin d'organiser dans les meilleurs délais le rapatriement des clients bloqués à l'étranger".

En photos

 

35 aéroports français concernés

Selon le communiqué de la DGAC et, par mesures de sécurité, les aéroports de Cherbourg, Lille, Brest, Lannion, Deauville, Morlaix, Caen, Strasbourg, Vatry, Metz, Beauvais, Orly, Roissy Charles-de-Gaulle, Le Bourget, Lorient, Quimper, Vannes, Rennes, Bâle-Mulhouse, Châteauroux, Nantes, la Rochelle, Limoges, Clermont-Ferrand, Chambéry, resteront fermés au trafic aérien. Le communiqué de la DGAC ne donne pas de nouvelles indications concernant les aéroports de Calais, Merville, le Touquet, Dieppe, Amiens, Valenciennes, Reims, Pontoise, et Toussus-le-Noble.

La DGAC recommande fortement aux passagers aériens de contacter leur compagnie aérienne et de ne pas se rendre dans ces aéroports.

Le trafic aérien reste perturbé à travers toute l'Europe.

 

Les passagers bloqués prennent leur mal en patience

Samedi, des passagers bloqués continuaient d'attendre dans les aéroports franciliens de Roissy ou Orly où certains avaient passé la nuit. Les services de location de voiture étaient eux très demandés.

"Nous devions rentrer aux Etats-Unis aujourd'hui à 11h, mais notre vol a été reporté à vendredi prochain", expliquait une touriste américaine, Tracy Cherry, rencontrée devant une agence de location de voiture parisienne. "Alors nous louons une voiture et prolongeons nos vacances", a-t-elle expliqué à l'Associated Press. "Nous serons partis pendant trois semaines, alors que ça devait être dix jours".

Alexandra Claironne, une autre vacancière interrogée devant une agence de location de voitures parisienne, rentrait elle de Madrid après un long périple. "On devait arriver de Madrid hier matin à 7h mais il n'y avait plus de vols, on nous a fait attendre jusqu'à 13h30", a-t-elle raconté à AP. "En voyant qu'il n'y avait plus de vols, on a loué une voiture à Madrid pour aller à Irun. Après on a pris un taxi pour arriver à Biarritz. De Biarritz, on a loué une autre voiture pour arriver à Paris, ce matin à 8h".

La paralysie intervient alors que la grève à la SNCF est entrée dans son 11e jour en plein week-end de chassé-croisé des vacances de printemps. La direction prévoyait notamment pour samedi une moyenne de 90% des TGV en circulation et 76% des trains express régionaux (TER). Les perturbations étaient surtout concentrées sur les liaisons nationales avec le sud-est de la France. De nouveaux signes d'embellie sont toutefois venus samedi, comme dans la région de Marseille, où après les conducteurs, les contrôleurs ont décidé de reprendre le travail.

Sur les routes, la journée de samedi était classée orange dans le sens des départs, et celui des retours en région Rhône-Alpes et dans le quart Nord-Est.

 

Sources Nouvelobs.com avec AP

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article