« Les Guignols de l'info » blaguent sur le dopage, l'Espagne enrage

Publié le 10 Février 2012

 

Faut rigoler 09/02/2012 

« Les Guignols de l'info » blaguent sur le dopage, l'Espagne enrage

 

Chaque jour, dans « Les Guignols de l'info », un nouveau sketch sur le dopage du sport espagnol. Depuis lundi et la suspension pour deux ans d'Alberto Contador, les marionnettes exploitent le filon, et l'Espagne ne rit pas du tout.

Ce mercredi, le programme humoristique de Canal + a fait défiler trois sportifs ibériques – Nadal, Casillas et un basketteur – signant avec une seringue une lettre de soutien à leur camarade cycliste. Conclusion de PPDA :

« La seule chose qui ne soit pas dopée en Espagne, c'est l'économie. »

Dans la foulée, de l'autre côté des Pyrénées, les sites d'info ont sorti épées et boucliers. « Cette fois, c'est intolérable », titre le très populaire quotidien sportif Marca.

« Les Guignols français continuent avec leurs blagues de mauvais goût. »

Et pas de blagues sur Jeannie Longo ?

Le plus sobre El Mundo s'indigne aussi, notant que l'actu dopage de mercredi – la garde à vue du mari de Jeannie Longo – a été soigneusement ignorée par les Guignols. Quelques heures après ce nouveau sketch, la star du basket espagnol Pau Gasol a réagi sur Twitter :

« Les Espagnols ne gagnent pas par hasard [la phrase prononcée dans les Guignols lundi, ndlr], ça, c'est certain. Evoquez plutôt les clés de notre succès : talent, effort, persévérance et humilité. »

Ça, c'était mercredi. La veille, il y avait eu des blagues sur Contador, soi-disant vainqueur du Tour de France grâce à de nombreux dons du sang. Et lundi, un sketch sur Nadal qui, pour faire le plein de sa voiture, n'utiliserait pas de l'essence mais son urine.

Le tonton du tennisman était vexé, la presse dénonçait la jalousie des Français et leur méchanceté gratuite. La Fédération de tennis annonçait carrément qu'elle allait porter plainte pour utilisation abusive de son logo, « en plus d'insinuations inadmissibles et injurieuses ».

Canal + était obligé de se défendre dans un communiqué ce mercredi :

« Les responsables du programme ne souhaitent pas entrer dans la polémique car s'ils le faisaient, cela ne cesserait jamais. Chaque jour, il y a des gens qui sont ne pas contents de nos parodies.

La caricature est une tradition française et les Guignols font ça depuis de nombreuses années. »

La « potion magique » de Noah pas pardonnée

Egalement dans le collimateur de la presse espagnole, un article publié par Le Monde qui, selon Marca, « aiguise la hache de guerre ». Le quotidien français exhorte les autorités espagnoles à « regarder le dopage en face », Marca estime que « ce n'est pas nouveau que les médias français profitent de la moindre opportunité pour attaquer le sport espagnol ».

L'Espagne a encore en travers de la gorge les déclarations de Yannick Noah dans Le Monde sur « la potion magique » qui rendrait les sportifs ibériques si performants.

Depuis, la rancoeur s'accumule.

Et, comme l'explique le site de la RTVE, entre la presse espagnole, qui a parfois applaudi Contador lors de sa conférence de presse lundi, et les médias français, qui ne jurent que par le droit à l'humour, l'incompréhension est totale.

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens du monde

Repost 0
Commenter cet article