Les médecins de plus en plus menacés physiquement

Publié le 1 Avril 2010

Faits divers



3 réactions | Réagir

A la violence des mots se substitue celle des mains. L'Ordre des médecins, qui vient de publier le rapport annuel de l'Observatoire de la sécurité des médecins, constate que les agressions physiques contre les médecins augmentent. En 2009, sur 512 incidents signalés par les médecins, les violences physiques ont représenté 16% des incidents contre 11% en 2008.

Le reste se répartit entre agressions verbales et dégradations matérielles.

837 incidents avaient été déclarés en 2007, un record. Mais selon l'observatoire, cette année-là, un grand travail de sensibilisation avait été mené auprès des praticiens.

«On considère que la sous-déclaration est de 30% au minimum», a précisé mardi à l'AFP le docteur André Deseur, de la section de l'exercice professionnel de l'Ordre. «Même les violences physiques ne sont pas toujours déclarées à l'observatoire», poursuit-il, citant à titre d'exemple un «viol qui n'a pu être pris en compte à la demande de la victime, qui a d'ailleurs depuis fermé son cabinet».

«Les agressions, outre l'aspect contre nature de s'attaquer à celui ou celle qui soigne, compromettent l'accès aux soins», en particulier dans les zones les plus touchées, a-t-il averti. Les médecins généralistes sont toujours les principaux concernés. Ils sont à l'origine de 62% des fiches de déclarations d'incident.

Et, comme l'année dernière, c'est en Seine-Saint-Denis qu'ils sont le plus pris pour cible : 54 des 512 déclarés et analysés dans l'étude.

35% de ces incidents donnent lieu à un dépôt de plainte mais «seulement 11% avec constitution de partie civile», déplore l'Ordre.
 


Fil RSS


Source Leparisien.fr

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article