Mise en examen de Sarkozy : Eva Joly n'est pas étonnée

Publié le 24 Mars 2013

Publié le 22/03/2013 à 19h12
Auteur Jean-Denis Renard

commentaire(s)

64

L'ex-candidate EELV a commenté, vendredi à Bordeaux, la mise en examen de Nicolas Sarkozy. Elle moque également les ténors de l'UMP 

Eva Joly fustige

Eva Joly fustige "l'ignorante totale" des proches de Nicolas Sarkozy en termes de procédure (Guillaume Bonnaud)

La candidate EELV à l’élection présidentielle de l’an dernier, Eva Joly, était aujourd'hui à Bordeaux, à l’ancienne caserne Niel de La Bastide qui héberge le « projet Darwin », un lieu qui accueille des associations et des entreprises qui considèrent le développement durable indissociable du développement économique. A deux kilomètres à vol d’oiseau du Palais de justice de la ville, elle n’a pas manqué de commenter la mise en examen de Nicolas Sarkozy quelques heures plus tôt.

« On peut encore consulter en ligne mon dernier discours de campagne que j’ai prononcé au Cirque d’hiver, à Paris. Je le concluais en disant que le sarkozysme n’avait été qu'un abus de pouvoir fondé sur un abus de faiblesse. Je ne suis donc pas étonnée par la mise en examen de Nicolas Sarkozy», réagit Eva Joly. « Il y a eu des séquences démocratiquement insupportables dans l’affaire Bettencourt. Chacun en comprenait l’enjeu pour le président de la République de l’époque, le personnage central de ce dossier » accuse-t-elle en rappelant son « soulagement » quand l’instruction a enfin été confiée aux juges bordelais.

 

Elle termine sur ce chapitre en moquant la tentation, à droite, de voir dans cette affaire Sarkozy la réplique de l’ouverture de l’information judiciaire qui a fait chuter Jérôme Cahuzac. « Ces réactions témoignent d’une ignorance totale de la procédure. Il faut un délai de quatre jours francs, donc six jours, pour convoquer quelqu'un dans le bureau d’un juge d’instruction. Cette convocation est donc partie avant l’ouverture de l’information judiciaire dans l’affaire Cahuzac ! »

Eva Joly   lire l'article sur sudouest.fr  · Nicolas Sarkozy · politique · justice
À lire aussi
Affaire Bettencourt : que risque vraiment Nicolas Sarkozy ?
Mise en examen de Nicolas Sarkozy : le "Je vous emmerde" de Patrick Balkany
Sarkozy mis en examen : l'UMP en mode "théorie du complot"
L'UMP retrouve son ch ef, mais il est à terre
 

 

 

 
Vos commentaires 64
 
12
Santi PACO
23/03/2013, à 19h21 Alertez
J'ai été censuré... Pourquoi ?
Un jour à la télé, un chef d'entreprise a déclaré avoir été mis en examen 7 fois par ce juge et avoir bénéficié à chaque fois d'un non lieu.
Elle s'est bien gardée de démentir ces propos.
Si ce n'est pas de l'acharnement aveugle dû à des convictions erronées, c'est quoi ? :
la preuve par l'absurde des incapacités de cette personne qui ferait mieux de se taire une fois pour toutes.
 
 
Luce333
23/03/2013, à 17h54 Alertez
La revoilà ???
Elle a réussi à digérer sa raclée lors des législatives ???
 
 
Hé bien 3 !
23/03/2013, à 14h04 Alertez
@RUSSELL
Eva, droit et intègre ?
Allez donc demander aux Norvégiens de vous raconter certaines histoires de frais de mission abusifs...
Allez donc demander aux Malgaches de vous parler de certaines combines qui ont eu lieu sur leur dos...

A défaut de voyages, Google pourra vous renseigner.
 
 
Hé bien 3 !
23/03/2013, à 14h01 Alertez
Mon commentaire a du mal à apparaître :
Gro Eva Farseth, divorcée Joly transpire par tous ses pores la haine de tout ce qui est français.
Souvenez-vous du 14 juillet.
 
 
RUSSELL
23/03/2013, à 13h29 Alertez
Toujours aussi navrants les commentaires...
Perso j'ai du respect pour MME Joly, son parcours est vraiment intéressant, elle est droite et intègre, ses idées même si elles choquent certains ne sont pas dénuées d'intérêt.
Quant a M. Sarkosy faut arrêter, il avait dit qu'il quitterait la politique en cas de défaite pour une fois qu'il tienne parole!
Il va avoir besoin de son temps pour s'expliquer dans les différentes affaires qui le concernent, Karachi, Takiédine, Kadhafi, les sondages de l'Elysée...
J'espère qu'un jour la lumière sera faite dans l'affaire Karachi, ne serait ce que pour les familles des victimes.
 
 
aldebrecht
23/03/2013, à 13h05 Alertez
qui se souvient de ses frasques d'un 14 juillet et d'autres encore :A l’heure où les jeunes filles en fleurs faisaient leur entrée dans le monde, il en avait une,autre de débutante, qui semblait vouloir faire cavalier seul le temps d’une pavane, quitte à se prendre les pieds dans sa robe, au risque d’entraîner ses partenaires dans sa chute, ce qu'elle fit; à semer ainsi la zizanie avant le premier tour de piste, elle fût privée de second et condamnée à faire tapisserie avant de se mettre au vert pour de vrai, drapée dans son quant à soi.Pour n'avoir pu apprendre le langage politicien couramment sinon entre sa langue qualifiée de « rugueuse », la langue de sa copine "bien pendue" et celle "de bois" du troisième larron, les électeurs ont tranché en donnant leur "langue au chat".
 
 
Yves CIAMPI
23/03/2013, à 10h58 Alertez
... moi non plus !
 
 
ViWiV
23/03/2013, à 10h31 Alertez

@larenaude Au nom de quelle expertise, pouvez-vous distinguer un "bon" d'un "mauvais" juge ? Le travail d'un magistrat instructeur ne s’exerce-il pas sous le contrôle du Procureur de la République ? N'existe-t-il pas des voies de recours ?

Rédigé par

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article