Nicolas Sarkozy a-t-il menacé le juge Gentil en fin d'audition à Bordeaux ?

Publié le 24 Mars 2013

Publié le 23/03/2013 à 12h35 | Mise à jour : 23/03/2013 à 22h27
Auteur Sudouest.fr 

commentaire(s)

206

 

Nicolas Sarkozy a-t-il menacé le juge Gentil en fin d'audition à Bordeaux ?

Dans une ambiance très tendue, et en fin d'audition jeudi dernier, l'ancien président aurait tenu des propos que le juge Gentil a ressenti comme une menace

 

Un incident a opposé le juge bordelais Jean-Michel Gentil et Nicolas Sarkozy qu'il venait de mettre en examen, jeudi à l'issue de l'audition de l'ancien président, a-t-on appris samedi de source proche du dossier, confirmant des informations du Parisien et du Monde.

  • "Ne vous inquiétez pas, je n'en resterai pas là"

"L'atmosphère était très tendue en fin de confrontation, a confirmé cette source, M. Sarkozy a tenu des propos que Jean-Michel Gentil a ressentis comme une menace, et il a voulu les faire acter par sa greffière. Mais Me Thierry Herzog, l'avocat de l'ancien président, s'y est opposé de façon forte", a ajouté cette source.

 

Selon Le Monde et Le Parisien qui relatent l'incident, Nicolas Sarkozy, qui venait d'être mis en examen pour abus de faiblesse par M. Gentil et ses collègues Cécile Ramonatxo et Valérie Noël, a d'abord dénoncé "une injustice". Puis, comme le juge lui disait que l'audition était terminée, il aurait ajouté, selon Le Monde: "Ne vous inquiétez pas, je n'en resterai pas là", et selon Le Parisien, "je ne crois pas, non. Ce n'est pas terminé".

L'avocat de M. Sarkozy, Me Herzog, n'était pas joignable samedi matin.

  • "L'ancien souverain semble quelque chose de sacré et d'intouchable"

En revanche celui du juge Gentil, Me Rémi Barousse, a remarqué que "l'Etat de droit est le fondement de la démocratie, et que se faire ainsi vilipender, montrer du doigt, est le signe d'un Etat de droit pas encore complètement digéré et accepté, où l'ancien souverain semble quelque chose de sacré et d'intouchable".

Me Barousse, avocat, ami et ex-collègue magistrat du juge Gentil, a rappelé que celui-ci travaille de manière collégiale dans cette affaire : "Toutes les décisions sont prises à trois", a-t-il remarqué. Il a estimé que "le juge a sans doute été un peu outré de la violence des attaques contre lui", mais "qu'il continuera à instruire son dossier jusqu'au bout".

  • Un climat très tendu

C'est la première fois qu'un proche du juge est ainsi amené à commenter un incident dans cette affaire, nouveauté à la mesure de la tension qui règne entre M. Sarkozy et le juge.

Le 23 novembre, au lendemain du placement sous le statut de témoin assisté de Nicolas Sarkozy, les trois juges avaient fait publier un communiqué de mise au point après les propos ironiques de Me Herzog sur une possible confusion qu'ils auraient faite entre Liliane Bettencourt et Ingrid Betancourt, l'ex-otage colombienne des Farc.

Vendredi, Me Herzog a, dans la même veine, demandé au parquet de Bordeaux de publier des extraits des confrontations de la veille entre l'ancien président et les membres du personnel de la maison Bettencourt, de nature selon lui à disculper son client. Le parquet n'a pas encore répondu. 

justice  lire l'article sur sudouest.fr · Nicolas Sarkozy · Affaire Bettencourt
À lire aussi
[CHRONOLOGIE] Sarkozy et l'affaire Bettencourt : les grandes dates
Affaire Bettencourt : Nicolas Sarkozy pris au piège
Le juge Gentil veut porter plainte contre Henri Guaino
 

 

 

 
Vos commentaires 206
 
12345
totolehéros
23/03/2013, à 21h39 Alertez
@Nena ... Je vois que certains ont la présomption d'innocence à géométrie variable ... elle marche pas pour certains c'est ça ?

Quand à @Tuanlaur, je dis seulement que j'espère que les éléments seront avérés, ce qui juridiquement sera très difficile à établir comme l'explique très bien @fouille
S'ils ne le sont pas, Sarko se présentera en victime persécutée par le régime socialiste et le retour de boomerang sera regrettable pour l'institution judiciaire.

Je trouve cette initiative politico/juridique trés risquée
C'est tout
 
 
fouille
23/03/2013, à 21h21 Alertez
Pardon pour les fautes d'aurtografe .....
 
 
REDEMPTEUR
23/03/2013, à 21h21 Alertez
que la gauche arrête sont carnaval,redresseur de tord!tous les coups bas sont permis avec eux,
vivement 2017,mais qu'il soit irréprochable le fromageeeeeeee
de hollande!!!hi hi
 
 
TILOU
23/03/2013, à 21h15 Alertez
Balkany a été d'un ridicule en niant un fait que toute la France a pu entendre.
Quelle misère je les enverrais tous servir à la soupe populaire!!!!!!
 
 
jean_phi_P
23/03/2013, à 21h14 Alertez
taxer les riches, c'est pas trop de droite non m. sarko ?
 
 
Hé bien 3 !
23/03/2013, à 21h00 Alertez

La nouvelle blague Caram'Bar :
http://soyons-serieux.fr/carambar-fini-de-rire/

Rédigé par

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article