Polanski pourrait être libéré contre une caution de 3 millions d'euros

Publié le 25 Novembre 2009


Le Tribunal pénal fédéral suisse a accepté le versement d'une caution de 4,5 millions de francs suisses contre la libération du cinéaste, qui serait assigné à résidence dans son chalet. Il reste toutefois en prison, le ministère de la Justice examinant la possibilité d'un recours.

Roman Polanski s'opposera à son extradition vers les Etats-Unis.

Roman Polanski s'opposera à son extradition vers les Etats-Unis.

(c) Reuters
Le Tribunal pénal fédéral suisse a donné son accord mercredi 25 novembre à la libération sous caution de Roman Polanski, qui serait assigné à résidence dans son chalet suisse, mais le réalisateur franco-polonais de 76 ans reste en prison car le ministère de la Justice pourrait déposer un recours contre cette décision."Le Tribunal pénal fédéral nous ordonne de mettre en liberté Roman Polanski", a déclaré M. Folco Galli, porte-parole du Département fédéral (ministère) de la justice.
Les services du ministère de la justice "décideront rapidement si on ordonne la libération de Roman Polanski ou si on va recourir auprès du Tribunal fédéral [de Lausanne, la plus haute instance judiciaire suisse, ndlr] contre cette décision", a-t-il ajouté.

Une caution de 3 millions


Le tribunal a accepté le versement d'une caution de 3 millions d'euros et décidé que Roman Polanski devrait porter un bracelet de surveillance électronique pour s'assurer qu'il ne quitte pas la Suisse.
Le cinéaste doit cependant rester en prison en attendant que le ministère de la Justice décide s'il dépose un recours contre sa libération sous caution. Le porte-parole de l'Office fédéral de la Justice, Folco Galli, a affirmé que la décision serait rendue "rapidement". Le ministère dispose d'un délai de dix jours pour ce faire.
Roman Polanski a été arrêté le 26 septembre à l'aéroport de Zurich et placé en détention provisoire en attendant la décision du gouvernement concernant son extradition. Les Etats-Unis avaient lancé un mandat d'arrêt international après sa fuite en Europe en 1978 avant la fin de son procès. Il avait plaidé coupable d'avoir eu des relations sexuelles avec une jeune fille de 13 ans en 1977.

Sources Nouvelobs.com, avec AFP

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens du monde

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article