Pour Chabal c'est "la fin d'un long supplice"

Publié le 3 Février 2012

Auteur Nicolas Espitalier, envoyé spécial 16 commentaire(s)

c'est "la fin d'un long supplice"

Après s'être séparé du Racing-Métro, Sébastien Chabal, "triste" et "déçu", se donne du temps pour rebondir dans un autre club

Où l'ancien

Où l'ancien "Sportif préféré des Français" va-t-il rebondir ? (PHOTOPQR/L'ALSACE Jean-Fran)

Le troisième ligne international Sébastien Chabal (34 ans, 62 sélections) a rencontré la presse ce vendredi à l'hôtel "Le Berny", à La Croix-de-Berny, sur la commune d'Antony (Hauts-de-Seine), pour expliquer les raisons de sa séparation d'avec le Racing-Métro 92, son club depuis deux saisons et demie.

Par un communiqué du président Jacky Lorenzetti, publié hier peu avant minuit, le club francilien avait annoncé que le joueur ne porterait plus ses couleurs. "La fin d'un long supplice (...) C'est une situation pas facile, vu que je n'aime pas trop parler (...…) mais je me suis senti obligé de vous donner ma vision de ce qui s'est passé", a commencé l'ancien joueur des Sale Sharks, devant une trentaine de journalistes, prévenus dans la matinée que cette conférence de presse allait avoir lieu.

 

"Je suis triste, déçu, c'est la fin d'une aventure mais c'est aussi la fin d'un long supplice. Je n'étais plus épanoui, heureux, en tant que joueur ces derniers mois. La communication ne passait plus avec Pierre Berbizier, le manager général du rugby (du Racing-Métro)".

Sans entrer dans les détails, l'ancien "Sportif préféré des Français" a justifié cette séparation par une divergence sur "la vision du rugby et du management" entre lui et Berbizier.

Déjà des propositions

Le joueur de rugby le plus médiatisé de l'histoire du XV de France a indiqué qu'il était, dès aujourd'hui, libre de tout engagement et qu'il se sentait encore "aérien sur le terrain". Déterminé à "faire le bon choix et prendre du plaisir", il se donne "quelques jours de réflexion" avant de "rebondir" dans un autre club pour "y vivre sa dernière aventure".

"J'ai eu des propositions du Japon et de l'hémisphère Sud, et j'ai été contacté par plusieurs clubs français", a-t-il précisé. Il s'est refusé à rendre publiques ces pistes mais a plusieurs fois répété : "Je suis libre de finir la saison dans un autre club".

Par sudouest.fr Top14 · rugby · Sports
À lire aussi
Chabal et le Racing-Métro : le divorce est prononcé

Rédigé par jeanfrisouster

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article