Pour Sarkozy, l'environnement, "ça commence à bien faire"

Publié le 10 Mars 2010

En visite au Salon de l'agriculture, le Président a relativisé le poids des objectifs environnementaux dans la politique agricole.

Nicolas Sarkozy et Bruno Lemaire, ministre de l'Agriculture, au Salon de l'agriculture le 6 mars (Rémy de la Mauvinière/Reuters)

Nicolas Sarkozy est arrivé samedi matin à l'heure du laitier. A 8h30, une demi-heure avant l'ouverture des portes du Salon de l'Agriculture. Le Président a sans doute voulu limiter les risques d'incidents lors de la confrontation avec une profession en crise qui attend des annonces…

Objectif : rassurer le milieu agricole

Cette arrivée anticipée porte de Versailles -il était attendu pour 9h- a sans doute permis d'éviter une (première) foule hostile. Depuis dix jours, les agriculteurs se sont émus que le président de la République déroge à l'usage d'inaugurer leur rendez-vous annuel. Ses rivaux, comme Dominique de Villepin ou Martine Aubry, en ont profité en se promenant longuement cette semaine dans les allées de cette 47e édition.

« Ce n'est pas au nombre de mains serrées qu'on va résoudre le problème des agriculteurs », a-t-il répondu à ces critiques.

Après avoir présidé une table ronde avec avec les représentants syndicaux et professionnels, le président a annoncé des mesures de soutien financier, notamment une augmentation de 800 millions d'euros des prêts bonifiés des banques en faveur des agriculteurs en difficulté.

Sarkozy craint qu'il n'y ait plus « d'éleveurs de porcs bientôt chez nous »

Sans aller jusqu'à remettre explicitement en cause les mesures du Grenelle de l'environnement, il a également relativisé le poids des objectifs environnementaux dans la politique agricole.

« Je voudrais dire un mot de toutes ces questions d'environnement, parce que là aussi ça commence à bien faire. Je crois à une agriculture durable. […] Mais il faut que nous changions notre méthode de mise en œuvre des mesures environnementales en agriculture. »

Il a ainsi annoncé le lancement la semaine prochaine d'un groupe de travail par les ministres de l'Agriculture et de l'Ecologie, « autour d'une nouvelle méthode d'analyse des mesures environnementales en agriculture », précisant à ce sujet :

« Sur les normes environnementales, je souhaite qu'on montre l'exemple mais qu'on avance en regardant ce que font les autres, parce que sinon il n'y aura plus d'éleveurs de porcs bientôt chez nous. »

Pour se réconcilier avec les paysans, Nicolas Sarkozy a également choisi de visiter le hall 2 du Salon, consacré à la production végétale.

Dessin de Chimulus

Photo : Nicolas Sarkozy et Bruno Lemaire, ministre de l'Agriculture, au Salon de l'agriculture le 6 mars (Rémy de la Mauvinière/Reuters)


Ailleurs sur le Web
Source  Rue89.com

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article