Pouvoir d'achat : les prix de l'alimentation vont-ils encore augmenter ?

Publié le 13 Janvier 2012

Par Sud Ouest. fr  
14 commentaire(s)

L'INSEE révèle que les prix des produits alimentaires ont grimpé de 4,1% en 2011. Cela peut-il compromettre le projet de TVA sociale? 

Les derniers chiffres de l’INSEE publiés ce jeudi seront-ils de taille à faire reculer Nicolas Sarkozy sur la mise en place de la TVA sociale ?

En effet, l’INSEE a annoncé qu’en 2011, les prix à la consommation ont augmenté de 2,5%.

Pour le PS, la TVA sociale pourrait faire grimper l'inflation jusqu'à 4,5%

Sur le plan politique, le Parti Socialiste s’est déjà emparé de ces chiffres. Dans un communiqué, Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole de François Hollande, rappelle que : « l'inflation atteint ainsi son plus haut niveau depuis 3 ans, à 2,5%. » Et d’ajouter : « Les chiffres dévoilés par l'INSEE apportent la preuve formelle que le pouvoir d’achat des classes moyennes se réduit de jour en jour. »

Et d'ajouter : « Plutôt que de venir en aide aux Français, Nicolas Sarkozy s’apprête à leur plonger la tête sous l’eau en ajoutant de la hausse des prix à la hausse des prix. » Le PS affirme: "Alors que l'inflation se situe aujourd’hui à 2,5%, la hausse des prix à la consommation pourrait donc grimper jusqu’à 4,5%."

Une inflation particulièrement marquée pour ce qui concerne les prix des produits de grande consommation. Qui, eux, ont augmenté de 3,7% dans les hypermarchés et les supermarchés.

Une hausse qui n’épargne bien entendu pas les produits alimentaires (hors produits frais, fruits, légumes, poissons et crustacés frais). Lesquels, sur un an, ont vu leur prix augmenter de 4,1 %.

Dans le détail, ce rapport révèle que les prix de la viande ont grimpé de 4,4 % sur un an. Une hausse qui concerne plus particulièrement les viandes de mouton, de cheval, de veau et de porc et de la charcuterie.

Les prix des boissons ont eux augmenté de 4 % en 2011. Avec une nuance toutefois. En effet, la hausse des prix des produits chocolatés, des thés et des infusions est compensée par la baisse de ceux des alcools.

Les prix des autres produits alimentaires ont, par ailleurs augmenté de 3,9 % sur un an.

Sur un an, les prix des produits d’entretien et de l’hygiène et beauté sont en hausse de 2,2 %.

Des chiffres qui viennent confirmer ceux de l'Observatoire annuel des prix de Familles rurales.

Au mois de novembre, le panier moyen élaboré par l'association de défense des consommateurs et qui comprend 35 produits de consommation courante (eaux, biscuits, jus de fruits, desserts, confiture, produits laitiers...) a, en effet, atteint un "niveau historique" de 137,6 euros.

Certains produits ont connu une flambée entre 2010 et 2011 comme les jus de fruits (+19% pour les grandes marques nationales, +28% pour les marques distributeurs et même 32% pour les catégories 1er prix).

Globalement en 2011, un panier composé de grandes marques nationales a coûté en moyenne 177,06 euros contre 130,38 euros pour des marques de distributeurs et 98,18 euros pour des premiers prix. 

Selon Familles rurales, les résultats 2011 sont "particulièrement préoccupants". "Les relevés de prix de l'année 2011 sont les plus hauts depuis la création de l'observatoire des prix en 2006", note l'association. 

Reste à savoir, si cette tendance à la hausse se confirmera tout au long de 2012. 

économie · politique · sondages
À lire aussi
Le panier moyen des consommateurs a augmenté de 4,4% en 2011
Ces consommateurs qui ne connaissent pas la crise
Les fillettes s'arrachent les jeux de cuisine
Les réveillons biarrots conservent leur triple A

Face à la hausse des prix dans l'alimentation, que faites vous ?

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article