Ralliement de Boutin : Sarkozy ou la défaitealliement de Boutin : Sarkozy ou la défaite en chantant Arretsurimages.net" Daniel Schneidermann | Fondateur d'@rrêt sur images Envoyer l'article par e

Publié le 15 Février 2012

Ralliement de Boutin : Sarkozy ou la défaite en chantant

Arretsurimages.net"
Auteur Daniel Schneidermann | Fondateur d'@rrêt sur images
 

Comme les choses se révèlent ! Vous vous souvenez de la fameuse interview de Sarkozy au Fig mag (un référendum anti-chômeurs, un référendum anti-immigrés) qui nous occupa au tournant du week-end ? Dans le feu de l'action, on avait moins remarqué deux autres propositions :

  • un recul sur le mariage gay (c'était presque oui, finalement ce sera non),
  • une prise de position contre l'euthanasie.

Eh bien voilà : c'était pour préparer le ralliement qui bouleverse le jeu, qui renverse la table, qui va tout changer, qui va insuffler à la campagne une dynamique nouvelle, celui de Christine Boutin, annoncé lundi soir sur TF1. En attendant, coup de maître supplémentaire, celui de Hervé Morin prévu à l'agenda de ce mardi.

« Il n'a plus qu'une peur : être réélu »

Donc, c'est désormais clair : Sarkozy veut perdre. C'est évident. De l'incroyable feuilleton de la TVA sociale à l'exhibition télévisée en caniche de Merkel, le doute n'est plus permis.

Ce que nous suggérons ici depuis le début de l'année sans oser être trop catégoriques, effarés par les abîmes que cette découverte ouvre sous nos pas, un blogueur l'affirme de manière réjouissante :

« Il a sans aucun doute passé les trente ou quarante premières années de son existence à rêver de devenir chef de l'Etat mais il est évident que, le jour même où il est entré à l'Elysée, il a brusquement compris qu'il s'était trompé, qu'il avait fait fausse route, que ce n'était pas “ son truc ”.

Depuis, il n'a plus qu'une peur : être réélu, être condamné à un second mandat et devoir faire pendant cinq ans de plus ce boulot dans lequel il s'était fourvoyé par erreur. »

Dans cette optique, le ralliement de Boutin est un coup de maître : elle lui a donné le baiser qui tue, celui qui lui fera perdre des voix de gauche, sans lui apporter aucune voix de droite.

Ce blogueur s'appelle Thierry Desjardins. Pour nos très jeunes internautes, Desjardins est une ancienne grande plume du Figaro. Pour autant que je me souvienne, du temps qu'il écrivait dans ce qui était alors le quotidien de Robert Hersant, avant rachat par Dassault, Desjardins était beaucoup plus révérencieux à l'égard des dirigeants de la droite. Comme quoi, une certaine contrainte politique ne nuit pas forcément et produit, le jour venu, de réjouissants papys flingueurs.

Ça ne doit tout de même pas trop se voir

De quoi se plaint-on ? Si Sarkozy va désormais déployer toute sa considérable énergie à se faire écrabouiller, ça ne doit tout de même pas trop se voir.

L'irremplaçable Arnaud Leparmentier, du Monde, nous apprend ainsi que son ancienne et nouvelle conseillère, Emmanuelle Mignon (celle qui, après son départ de l'Elysée, s'était recasée sous l'aile du producteur Luc Besson dans d'étranges conditions, comme raconté dans notre dernier D@ns le texte), Mignon, donc, réécrit le futur livre du futur candidat, qui apparemment poussait trop loin la confession intime. C'est bien dommage.

Mais si vous voulez lire la version initiale, avant réécriture, je me permets de vous rappeler que nous l'avons publiée en première mondiale l'an dernier. Ne le répétez pas à Emmanuelle Mignon.

Publié initialement sur
Arretsurimages.net
Aller plus loin

À vous !

Vous devez être connecté pour commenter : or inscrivez-vous
  • super_lapin
    super_lapin
    couillon de la classe moyenne

    quitte à ne rien dire, autant parler de la météo.

    • LaoJinHu
      LaoJinHu répond à super_lapin
      ουκ ελαβον πολιν, αλλα γαρ (...)

      Pas tout à fait. Certes le sujet est faible et l'article de D Schneidermann assez moyen. Mais le titre est grandiose !
      < ; O )

  • gillou69
    gillou69
    Technicien

    histoire de renforcer l'extrême droite de l'ump

    • -Protagoras-
      -Protagoras- répond à gillou69
      Relativiste relatif

      Oui ça devient dangereux, avec ces 0.20% en plus, peut-etre que Sarko va franchir la barre des 10%...

      • Ianeak
        Ianeak répond à -Protagoras-
        escapiste

        Et ouais, après avoir juré qu'elle irait jusqu'au bout, après lui avoir promis des bombes atomiques, finalement la Boutin de la république s'est mise à genoux...
        C'est encore ce qu'elle fait de mieux (sans les dents par contre cette fois-ci)

         1 autres commentaires
  • Joseph Gratteur
    Joseph Gratteur
    Working Class Blero

    Boutin et Morin, les deux grenouilles -de bénitier- qui s'étaient vues plus grosses que le bœuf, après avoir oublié qu'ils ont été ministres de Sarko, vont recevoir une bonne petite circonscription imperdable ou la présidence d'un truc obscur en récompense de leur ralliement.
    La cuisine politicienne habituelle pour éviter de perdre leur niveau de revenu mensuel, celle dont plus personne ne dit vouloir, mais que tous continuent de mitonner - y compris du coté rose de la force-.

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article