Sarkozy candidat : sur quelle ville ça va tomber ?

Publié le 14 Février 2012

 

Boule de cristal 13/02/2012 à 13h01

Sarkozy candidat : sur quelle ville ça va tomber ?

Auteurs Zineb Dryef | Journaliste Rue89
Auteur Marie Kostrz | Journaliste Rue89
Et Auteur Mathieu Deslandes | Journaliste Rue89

 

Nicolas Sarkoy et NKM à la centrale nucléaire de Fessenheim, Haut-Rhin, le 9 février 2012 (Lionel Bonaventure/Reuters)

Nicolas Sarkozy doit confirmer sa candidature à l'élection présidentielle cette semaine avant son premier grand meeting prévu le 19 février à Marseille. S'il privilégie l'annonce spontanée lors d'un déplacement, quelle ville choisira-t-il : Issy-les-Moulineaux, Joigny, Lyon ou Bourgoin-Jallieu ?

1

Issy-les-Moulineaux, Hauts-de-Seine

Manque de cachet

 

Date : ce lundi 13 février, pour l'inauguration des nouveaux locaux de la direction générale de la gendarmerie nationale.

Sens : l'ancien ministre de l'Intérieur, auquel les gendarmes sont désormais rattachés, retrouve son cœur d'activité, la police et la sécurité.

Ces mêmes gendarmes sont soupçonnés de faire campagne pour le Président-candidat. Dans une directive nationale de communication, il est précisé aux gendarmes qu'« il convient désormais... »

 »... et jusqu'à la fin du mois d'avril 2012, de valoriser nos actions en externe en matière de lutte contre les atteintes aux personnes, les cambriolages et les incivilités ».

Atouts :

  • avec son label « Ville internet @@@@ », la ville est indiscutablement l'épicentre de la modernité ;
  • la communauté arménienne est extrêmement importante : après le vote de la loi sur le génocide arménien, Sarkozy va-t-il aller y puiser des voix ?
  • 92 forever !
  • André Santini, député-maire de la ville, a signé à la fin du mois de janvier une tribune rédigée par plusieurs cadres du Nouveau Centre annonçant leur soutien à la candidature de Sarkozy ;

Inconvénients :

  • une gendarmerie à Issy-les-Moulineaux, ça manque un petit peu de cachet pour une candidature mémorable.

Probabilité : aucune.

2

Bourgoin-Jallieu, Isère

Sauvetage de l'industrie française, épisode 2

 

Date : mardi 14 février, de bon matin, à l'usine Photowatt.

Sens : après la lingerie Lejaby, les cellules Photowatt ? Les deux entreprises ont deux points communs : elles sont des symboles du savoir-faire français et sont toutes les deux sur le point de mettre la clé sous la porte.

Considérée pendant longtemps comme le fleuron français du photovoltaïque, Photowatt a déposé le bilan début novembre 2011. Elle a depuis été placée en redressement judiciaire.

Lors de son déplacement, Sarkozy annoncera certainement son sauvetage : le 9 février, il a déclaré qu'il proposerait une « formule de reprise industrielle » pour Photowatt. EDF a déposé en fin de semaine une offre de reprise qui garantirait les emplois de 345 personnes – 85 autres seraient reclassés en interne.

Atouts :

  • Champ-Fleuri, le quartier où est implanté l'usine, l'attend comme le Messie. Beaucoup de ses habitants sont employés par Photowatt ;
  • l'annonce de la reprise fait quasiment l'unanimité  : elle a été accueillie positivement par le maire PS de la ville, Alain Cottalorda : « Je me réjouis que le gouvernement ait pris conscience des enjeux, un peu tard quand même, et ait fait ce qu'il fallait pour éviter l'irrémédiable »

Inconvénients :

  • crier à la récupération politique va être très facile pour les détracteurs du Président. La députée PS Genviève Fioraso a déjà réagi en indiquant qu'elle « avait depuis longtemps interpellé le gouvernement sur la question » : « [Le patron d'EDF Henri Proglio] m'avait dit qu'il n'était pas là pour racheter les canards boiteux. Et maintenant, à deux mois des élections, on impose à EDF de reprendre Photowatt. » Il y a un an, les salariés doutaient eux-aussi de l'implication d'EDF.
  • Quel sera l'accueil réservé à Sarkozy par les habitants de Champ-Fleuri ? Le quartier concentre une forte population d'origine immigrée, sur qui le gouvernement entretient un discours plus que polémique.

Probabilité : 6/10.

3

Joigny, Yonne

Les VALEURS

 

Date : mercredi 15 février. Nicolas Sarkozy pourrait s'inviter à une réunion publique de l'UMP prévue de longue date pour « donner le coup d'envoi de la campagne dans le département », avec :

  • Jean-François Copé (secrétaire général de l'UMP),
  • Jean-Pierre Soisson (député de l'Yonne),
  • Henri de Raincourt (ministre de la Coopération).

Sens : Neuilly n'est pas la France. La Bourgogne, si. Mitterrand avait la Nièvre, Sarkozy aurait l'Yonne. Un bon bastion de droite, capable de rivaliser dans l'imaginaire avec la Corrèze hollando-chiraquienne. C'est aussi un département à qui il a déjà réservé deux visites emblématiques depuis qu'il est élu :

  • Sens, en 2008, pour parler pouvoir d'achat ;
  • Vézelay, en 2010, où il avait mêlé sécurité, ruralité et « héritage chrétien ».

Les VALEURS, on vous dit.

Atouts :

  • la commune est dirigée par une équipe « divers gauche ». Tellement transgressif !
  • Difficile d'annoncer une deuxième fois l'arrestation d'Yvan Colonna. Mais Nicolas Sarkozy a peut-être des révélations à faire au sujet des disparues de l'Yonne.

Inconvénients : la culpabilité va le ronger. L'abbaye de la Pierre-qui-Vire, où il devait se recueillir à l'aube de son quinquennat, n'est distante que de quelques kilomètres. Retraite qu'il avait finalement passée sur le yacht de Bolloré.

Probabilité : 7/10.

4

Lyon, Rhône

Déjà vu

 

Date : jeudi 16 février, à l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii). Les journalistes politiques tablent sur une autre destination « tenue secrète » d'autant que Le Progrès annonce que la visite lyonnaise « aurait » été annulée. Suspense.

Sens : l'immigration est le thème qu'il a décidé de chiper au Front national.

Atouts :

  • c'est la capitale des Gaules ;

Inconvénients : attention à l'effet de répétition ! Il y a exactement un mois, Nicolas Sarkozy a tenu un discours de candidat à Lyon, à l'occasion de la présentation de ses vœux au monde économique.

Probabilité : 4/10.

  • 8111 visites
  • 72 réactions

À vous !

Vous devez être connecté pour commenter : or inscrivez-vous
carbise
carbise
citoyen

 

Exclusif ! Nicolas Sarkozy va annoncer son départ de l'Elysée.

La preuve en images, avec cette intervention du président de la République reconnaissant le déficit budgétaire de son quinquennat et annonçant qu'il recevra lui-même un nouveau Président à l'Elysée.

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article