Ségolène Royal : "La région profite de la notoriété que je lui donne"

Publié le 23 Janvier 2010

POLITIQUE. Opposée à Dominique Bussereau dans la campagne des Régionales en Poitou-Charentes, Ségolène Royal était ce matin l’invitée de la rédaction, à La Rochelle.

 [+AUDIO]

Ségolène Royal était ce matin l'invitée du journal Sud Ouest à La Rochelle (photo Pascal Couillaud)


Retraite à 60 ans : « Martine Aubry a depuis rectifié les choses pour qu’il n’y ait pas de malentendu. C’est hors de question, les socialistes n’ont jamais été favorables à la remise en cause de la retraite à 60 ans. »

Après la Présidentielle, les Régionales : « Oui, on en redescend du nuage de la campagne présidentielle. Mais j’ai énormément donné à mon camp politique et aux Français. Alors on laisse forcément un peu de soi-même dans un combat comme celui-là. Moi, j’ai un tempérament modeste, mais ce sont les gens dans la rue qui me le rappellent tous les jours, parfois même en pleurs, parce que je n’ai pas été élue. Le plus incroyable, ce sont tous ces enfants qui continuent de me demander des autographes. »

Le culte de la personnalité : « C’est l’inverse, c’est la région qui profite de la notoriété que je lui donne. Et c’est un atout pour les entreprises à l’étranger, où tout le monde désormais connait Poitou-Charentes. »

Ségolène Royal, une marque ? : « Oui, d’une certaine façon. Il y a une façon de faire dans l’efficacité et l’enthousiasme. »

DSK grimpe dans les sondages : « Je ne m’occupe pas de ça, il y a un tel contraste entre les sondages et la réalité du contact populaire. Les sondages sont une méthode d’un autre âge, pour faire parler et faire vendre. »

Jospin raconte Jospin : « Je n’ai pas regardé le documentaire, je travaillais mon prochain document de campagne. »

Le préfet de région Tomasini, émissaire de Sarkozy ? : « Si, grâce à la campagne des Régionales, le préfet bouge enfin pour aider l’industrie de la région, c’est une bonne nouvelle. Mais sa présence ici ne trompe personne. »

2012 : « Aujourd’hui j’ai acquis une liberté importante, et je suis en disponibilité pour ma région. Je n’ai jamais dit que Poitou-Charentes n’était pas de mon niveau. »

L'entretien sera publié dans son intégralité demain dans « Sud Ouest ».

Modem et Verts "manquent de maturité"

L’alliance des Verts jusqu’au Modem dès le premier tour : « Ceux qui souhaitent rassembler dès le premier tour sont en avance sur les appareils politiques. J’ai le courage, la générosité et la clairvoyance de faire cette proposition. L’urgence de la crise économique autorise-t-elle à perdre du temps à se compter ? Ca n’a pas de sens que les Verts refusent l’alliance au premier tour alors qu’ils la feront au second.

En privé, tous me disent qu’ils aimeraient bien venir. Comme au Modem, c’est gravissime et hypocrite que certains soient punis comme des enfants parce qu’ils me rejoignent, alors que ce sont leurs partis qui manquent de maturité. »

Bussereau? "Que ceux qui veulent la taxe carbone votent pour lui"   ...........................


...............................................lire l'article sur Sudouest.com


Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article