Sherlock Holmes ne fera pas son coming out au cinéma

Publié le 6 Janvier 2010

En partenariat avec Têtu

Les allusions répétées de Robert Downey Jr. à l'homosexualité de Sherlock Holmes et de Watson pourraient dissuader l'ayant-droit de Conan Doyle d'autoriser une suite à « Sherlock Holmes », le film.

Trop gay pour les héritiers de Conan Doyle, le personnage incarné par Robert Downey Jr. devrait-il affirmer son hétérosexualité pour poursuivre ses aventures sur grand écran ? Bien que « Sherlock Holmes », le film sorti à Noël aux Etats-Unis et en Angleterre, soit un succès, c'est ce que l'on peut craindre.

En effet, l'ayant-droit américaine des aventures de Sherlock Holmes a menacé d'empêcher la réalisation d'un deuxième épisode des aventures du détective british, si les producteurs y développaient le thème de la relation homosexuelle entre Sherlock et son ami, le Docteur Watson, incarné par Jude Law dans le film.

« Je ne suis pas hostile à l'homosexualité »

Au cœur des préoccupations d'Andrea Plunket, qui possède les droits de la saga des Sherlock Holmes pour les Etats-Unis et le reste du monde (Royaume-Uni excepté), les déclarations de Robert Downey Jr. sur l'homosexualité supposée de Holmes.

Et notamment, ce passage chez David Letterman, à voir dans cette vidéo sous-titrée en Français par TÊTU (si vous ne voyez pas les sous-titres, cliquez sur « CC »).


Sherlock Holmes, un « homosexuel très viril » ? L'idée a choqué Andrea Plunket. Elle explique au magazine anglais Total Film :

« J'espère qu'il ne s'agit que d'un exemple d'humour noir de la part de M. Downey. Je ne suis pas hostile à l'homosexualité, mais je veux que l'on respecte l'esprit véritable du livre. »

Elle est même on ne peut plus claire :

« Je sais que cela peut paraître sévère, mais je suis prête à retirer l'autorisation de réaliser d'autres films si ce thème est développé à l'avenir ! »

Pas de baisers entre Brad Pitt et Downey Jr.

Lorsque sortira le premier tome de la saga Sherlock Holmes, nouvelle version (le 3 février en France), il faudra donc profiter des quelques clins d'œil homoérotiques entre Holmes et son compère Watson, qui partagent le même lit et s'exercent à la lutte… Car ce devraient être les derniers.

Alors que le nom de Brad Pitt est souvent évoqué pour incarner le méchant Moriarty, inutile donc de rêver à un baiser 

langoureux entre Pitt et Downey Jr. dans un second opus. (Voir la bande-annonce de Sherlock Holmes)


En partenariat avec Têtu

Têtu

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens du monde

Repost 0
Commenter cet article