Syndicats : Bernard Thibault mis en minorité pour sa succession

Publié le 25 Mai 2012

16h55 | Mise à jour : 17h48
Auteur SudOuest.fr
4 commentaire(s)

Syndicats : Bernard Thibault mis en minorité pour sa succession

Le choix de Bernard Thibault de proposer Nadine Prigent pour sa succession a été retoqué en commission exécutive ce vendredi. La décision finale sera prise jeudi prochain

C'est un camouflet pour Bernard Thibault. Le leader de la CGT (Confédération générale des travailleurs), qui a choisi de ne pas briguer un nouveau mandat, a proposé ce matin aux membres de la commission exécutive (le "gouvernement" du syndicat) le nom de Nadine Prigent pour lui succéder en mars prochain. Une proposition retoquée : 20 voix favorables, 21 contre et 5 abstentions.

Le choix de Bernard Thibault s'est heurté aux cadres favorables à la candidature d'Eric Aubin, le spécialiste des retraites de la CGT, qu'ils jugent plus moderniste que sa candidate. Éric Aubin est lui-même candidat au poste de secrétaire général. Nadine Prigent, très proche de l'actuel secrétaire général, est vue comme partisane d'un syndicalisme solidement ancré à gauche et conservateur.

 

Conséquence : Bernard Thibault ne pourra pas présenter la candidature de Nadine Prigent lors de la réunion du comité confédéral national (CCN) à qui revient la décision finale. Celui-ci se réunira les 30 et 31 mai prochains. Bernard Thibault n'a pas indiqué s'il souhaitait proposer un autre nom.

C'est en janvier dernier que Bernard Thibault avait annoncé sa décision de ne pas briguer, lors du prochain congrès à Toulouse en mars 2013, un nouveau mandat à la tête de la confédération, qu'il dirige depuis treize ans.

.....lire et voir l'article sur sudouest.fr

politique
À lire aussi
Une succession difficile
CGT : la succession de Thibault reste ouverte
La CGT a choisi son camp

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article