Trois morts lors d'attentats au marathon de Boston : les vidéos de l'horreur

Publié le 17 Avril 2013

Publié le 16/04/2013 à 07h07 | Mise à jour : 16/04/2013 à 07h44
Auteur Sudouest.fr

commentaire(s)

33

VIDEOS Deux violentes explosions non revendiquées lors de l'arrivée du marathon de Boston, aux Etats-Unis, ont fait trois morts et une centaine de blessés lundi

L'une des explosions captée par une caméra, au marathon de Boston|| Capture Boston Globe
(Capture Boston Globe)
1 sur 3
L'une des explosions captée par une caméra, au marathon de Boston
 

Trois personnes ont été tuées et une centaine d'autres blessées lundi dans deux violentes explosions lors du marathon de Boston (nord-est des Etats-Unis), un carnage en plein centre-ville immédiatement dénoncé par le président Obama.

CE QU'IL S'EST PASSÉ

 

Les deux explosions se sont produites "simultanément", près de la ligne d'arrivée de la course, quatre heures après le début de l'épreuve, à environ 50 à 100 mètres de distance.

La première explosion a eu lieu sur le bas côté de la route empruntée par les coureurs, pavée de drapeaux, et où étaient massés les spectateurs, soulevant une énorme nuage de poussière.

Les gens se sont mis à hurler, certains cherchant désespérément à fuir en grimpant sur les barrières. La deuxième explosion a lieu quelques secondes plus tard.

Les télévisions ont montré des images de panique, du sang sur les trottoirs jonchées de débris, des véhicules de secours et des brancards. 

 

LE BILAN : UN ENFANT DE 8 ANS PARMI LES TROIS VICTIMES

Dans la soirée,  le bilan des morts était passé de 2 à 3. Le gouverneur de l'Etat Deval Patrick a lui évoqué "plus de cent blessés dont certains dans un état grave". Un petit garçon de 8 ans serait l'une des trois victimes, selon des médias américains, et plusieurs des blessés sont aussi des enfants.

Cette vidéo du journal le Boston Globe montre une des explosions, attention certaines images peuvent choquer. 

 

Quelque 26.000 personnes participaient au marathon de Boston, la course la plus ancienne des Etats-Unis, qui attire des coureurs du monde entier, et des milliers de personnes s'étaient massées sur le parcours, pour les encourager, d'autant que lundi était un jour férié dans l'Etat du Massachusetts.

Plusieurs vidéos amateurs sont publiées depuis le drame sur les réseaux sociaux, à l'image de celle-ci, prise par un coureur avec sa propre caméra et repérée par France Télévisions Info. 

 

L'ENQUETE 

Un haut responsable à la Maison Blanche, parlant sous couvert d'anonymat a évoqué un "acte terroriste". "N'importe quel événement avec plusieurs engins explosifs - comme il semble que ce soit le cas - est clairement un acte terroriste", a-t-il déclaré.

"Mais nous ne savons pas qui l'a commis, et une enquête exhaustive devra déterminer si cela a été préparé et commis par un groupe terroriste, étranger ou pas". 

La police a redit dans la soirée qu'elle n'avait pour l'instant aucun suspect en garde à vue. Le New-York Post affirme de son côté qu'un Saoudien aurait été arrêté, une information non confirmée par les autorités.  

LE PAYS EN ETAT D'ALERTE

Plusieurs villes, dont New York, Washington et San Francisco, ont renforcé leurs mesures de sécurité après le drame.

"Nous renforçons la sécurité devant les hôtels et autres lieux connus dans la ville " a notamment déclaré le porte-parole de la police de New York Paul Browne. "Il y a 1.000 membres de la police de New York dévoués à la lutte contre le terrorisme et ils vont être mobilisés à 100% pour protéger notre ville", a précisé le maire de New York Michael Bloomberg, une ville qui n'a jamais oublié les 2900 morts des attentats du 11 Septembre.

Le Sénat à Washington a observé dans la soirée une minute de silence en solidarité avec les victimes.

Obama : les auteurs du carnage devront "rendre des comptes"


Alors que, près de 12 ans après les attentats du 11 Septembre, le pays sous le choc se demandait s'il venait d'être victime d'une nouvelle attaque terroriste, le président américain n'a pas utilisé le mot attentat.

 

Mais s'adressant solennellement aux Américains depuis la Maison Blanche, il a promis que les auteurs du carnage devraient "rendre des comptes".

"Nous n'avons pas encore toutes les réponses. Nous ne savons pas encore qui a fait ça, ou pourquoi", a-t-il déclaré. "Mais nous trouverons, et ceux qui sont responsables, individus ou groupes, sentiront tout le poids de la justice", a-t-il ajouté.

Un haut responsable à la Maison Blanche, parlant sous couvert d'anonymat a évoqué un "acte terroriste". "N'importe quel événement avec plusieurs engins explosifs - comme il semble que ce soit le cas - est clairement un acte terroriste", a-t-il déclaré. "Mais nous ne savons pas qui l'a commis, et une enquête exhaustive devra déterminer si cela a été préparé et commis par un groupe terroriste, étranger ou pas".

Faits divers   lire  l'article original sur sudouest.fr · International
À lire aussi
Explosions au marathon de Boston : que sait-on ?
La sécurité renforcée à Bordeaux après les explosions de Boston
Attentat du marathon de Boston : le drame en 5 questions
 

 

 

 
Vos commentaires 33
 
ARRION
17/04/2013, à 05h17 Alertez
Vive les US !
 
 
Tintinofilbis
16/04/2013, à 16h25 Alertez
C'est horrible mais apparemment, cela nous touche plus que ce qui se passe quotidiennement en Syrie, Irak, etc.
 
 
Michel D
16/04/2013, à 13h27 Alertez
@motard40. Non on ne peut pas lire une plaque d'immatriculation depuis un satellite militaire, sauf, dans les films ou les séries américaines où on filme les gens en temps réel depuis l'espace en positionnant un satellite au-dessus d'un point précis (du délire, un satellite n'est jamais immobile). Cela est physiquement impossible, à cause du pouvoir de résolution limité par le diamètre de l'objectif. Même avec les "Keyhole" équipés de miroirs de 3,60m de diamètre sur orbite basse (en général 150km juste le temps de la photo, sinon la durée de vie du satellite se compterait en heures) la résolution est de quelques centimètres.Ce qui signifie que tout détail inférieur à cette dimension est invisible. De plus, à près de 8km/s (vitesse du satellite en orbite basse), on voit ce qu'il y a au moment de la photo, et pas question de choisir un sujet particulier, sauf si on sait déjà qu'il sera là ! Il existe certes des satellites en apparence "immobiles", dits géostationnaires, mais ils doivent être au-dessus de l'équateur et à 35780km d'altitude pour tourner à la même vitesse angulaire que la terre, alors, à cette distance. Ce sont les lois de la physique et de mécanique céleste, et on ne peut y échapper, tout l'Univers y est soumis, nous y compris.
 
 
victorhugo777
16/04/2013, à 13h01 Alertez
Si c'est un attentat,c'est le moment de prononcer le mot "minable".
 
 
podane
16/04/2013, à 12h47 Alertez
3 morts a boston, au même moment 50 en Irak ( avec attentats/carnages tous les jours!
a votre avis lequel aura une couverture médiatique de tous les instants ... ad nauseum.
même dans la mort il y a les nantis!
et qui a joué les apprentis sorciers en Irak
 
 
Michel D
16/04/2013, à 12h45 Alertez
@jpphone. Et non, c'est vous qui ne connaissez pas l'histoire. Je n'étais pas d'accord avec l'intervention de l'URSS en Afghanistan, mais. Le vieux régime féodal avait été renversé et les communistes étaient au pouvoir, les femmes avaient les mêmes droits que les hommes et il y avait un traité d'entraide avec l'URSS. Cela, bien sur, comme d'habitude les Etats-Unis qui se mèlent toujours de ce qui ne les regardent pas, ne pouvaient le tolérer. Ils ont donc entrepris de déstabiliser le régime afghan à partir du Pakistan (à l'époque dictature militaire amie du monde "libre") en armant des groupes de terroristes dont une bonne part allaient devenir les Talibans de sinistre mémoire. A cette époque il n'était pas rare que des femmes institutrices soient assassinées pour le seul fait d'avoir enseigné à des petites filles ! Evidemment, il était impossible pour le gouvernement de l'URSS de l'époque de laisser faire et donc, ce fut l'intervention catastrophique que l'on sait sous prétexte du traité d'entraide (ce qui n'était pas totalement faux). La suite, on la connait, les Etats-Unis ont armé en masse n'importe qui pour arriver à leurs fins et cela a conduit à la situation d'aujourd'hui. Les Etats-Unis défenseurs du monde "libre" ? Ce sont quand même eux qui sont à l'origine du renversement du régime démogcratique d'Iraq et son remplacement par un quarteron de militaires dont faisait partie Sadam Hussein, ou du coup d'état contre le gouvernement démocratique Chilien !
 
 
Michel D
16/04/2013, à 12h24 Alertez

Et voilà, Manuel Valls a renforcé le plan vigipirate ! Serions-nous menacés depuis le Patriot day ? Car tout laisse à penser que l'attentat de Boston est l'acte d'extrémistes américains qui ont frappé déjà à plusieurs reprises à cette occasion. Mais qu'importe, si on peut faire peur à nos compatriotes afin d'occuper leur cerveau à autre chose la veille du jour où l'ANI, ce recul de civilisation voulu par le MEDEF, va être débattu au Sénat en procédure accélérée. Si en plus on pouvait à cette occasion engendrer un climat d'union nationale contre la menace extérieure (de qui, la Suisse, les iles Caïmans ? oui ceux-là, faudrait s'en occuper sérieusement), alors, quel pied ! Oui, vraiment, cette République va très mal. Il est grand temps d'en changer.

Rédigé par

Publié dans #citoyens du monde

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article