Tsonga et Llodra au bout d'eux-mêmes

Publié le 4 Août 2012

F.López / D.FerrerM.Llodra / JW.Tsonga 36641618  

Publié le 03/08/2012 à 20:46, mis à jour le 04/08/2012 à 00:28

Jo-Wilfried Tsonga et Michael Llodra ont remporté un rude combat face à David Ferrer et Feliciano Lopez pour s'offrir une finale olympique en double messieurs. Vainqueurs 18-16 dans le dernier set et après 3h30 de match, les Français affronteront les frères Mike et Bob Bryan samedi

58

 

Il fallait remonter à 1924 aux Jeux Olympiques de Paris pour retrouver trace d'un médaillé olympique français en double messieurs. Vendredi, vainqueurs d'un match dantesque remporté face à la paire espagnole David Ferrer et Feliciano Lopez, Michael Llodra et Jo-Wilfried Tsonga ont fièrement repris le flambeau. Il leur a fallu 3h30 de match, dont 2h22 dans l'ultime manche remportée 18 jeux à 16, et sauvé quatre balles de match pour se hisser en finale olympique sur le gazon de Wimbledon. Un combat titanesque dont le Manceau devient spécialiste en la matière après un deuxième tour remporté 25-23 dans le dernier set face au Canadien Milos Raonic en simple messieurs.

" C 'est exceptionnel , s'est exclamé un Jo-Wilfried Tsonga fier de lui. J'en ai rêvé, j'y suis! Je suis ravi et je suis sûr que Mika l'est aussi. Il y a quatre ans, ce n'était pas pour nous mais aujourd'hui notre heure a sonné". "C'est magique, a surenchéri Michaël Llodra. C'est tellement bon de gagner comme ça. Le scénario était incroyable. Il y a quatre ans, j'étais passé à deux points de la médaille. Cette fois je vais en ramener une à la maison. C'est génial". On peut comprendre Llodra, qui avait perdu avec Arnaud Clément la demi-finale des Jeux Olympiques de Pékin en s'inclinant 19-17 au troisième set face à une paire suédoise. Clément et Llodra avaient ensuite raté le bronze face aux Bryan.

"Magique" et "exceptionnel"

Dès samedi, les Français tenteront de décrocher l'or olympique, le premier depuis Maurice Germot et André Gobert en 1912, face à Bob et Mike Bryan. De leur côté, Richard Gasquet et Julien Benneteau, éliminés 6-4, 6-4 par les frères américains, joueront pour le bronze face aux Espagnols battus de justesse. La France est donc assurée de décrocher au moins une troisième médaille depuis la réintroduction du tennis en 1988 après l'argent d'Amélie Mauresmo en 2004 et le bronze d'Arnaud Di Pasquale en 2000. Avant-guerre, la France avait remporté cinq médailles d'or lors des Jeux 1912 et 1920, par Suzanne Lenglen et Marguerite Broquedis chez les dames, André Gobert chez les messieurs, André Gobert et Maurice Germont en double ainsi que Max Decugis et Suzanne Lenglen en double mixte.

Après un match tout aussi tendu qu'en 2008 à Pékin, Michaël Llodra a eu peur de revivre le même cauchemar lorsqu'il n'a pas réussi à conclure alors qu'il servait une première fois pour le match à 13-12. C'est sur son service aussi que la France a dû écarter quatre balles de match, à 8-9 et à 10-11, sauvées avec superbe par un solide Llodra. ...lire l'article sur eurosport .fr

Eurosport - S.P.

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens du monde

Repost 0
Commenter cet article