Un homme blessé d'une balle dans la tête à Bayonne

Publié le 9 Mars 2010

FAITS DIVERS. Blessé à la tête par un tir d'arme à feu, un homme est entre la vie et la mort

Sur le sol, une marque indique l'emplacement où la victime a été retrouvée. (photo jean-daniel chopin)
Sur le sol, une marque indique l'emplacement où la victime a été retrouvée. (photo jean-daniel chopin)

La courbe de craie, tracée sur le bitume, dessine le corps d'un homme. Au niveau de la tête, une tâche de sang séché est encore visible, en ce dimanche matin. Ce sont les seules traces encore apparentes d'une tentative de meurtre, dans la nuit de samedi à dimanche, devant l'entrée de l'hôtel-restaurant Campanile, à Bayonne.

Quelques heures plus tôt, dans cette zone artisanale longée par l'avenue du Grand-Basque, à l'entrée de la commune, un homme a fait feu sur un autre, probablement à l'aide d'une arme de poing, blessant gravement sa victime.

À l'hôtel, hier, un employé ne pouvait que vaguement évoquer « une altercation » : « Après 23 heures, il y a juste une personne de veille, mais elle est assez éloignée du lieu où ça s'est produit. Elle n'a rien vu. Je sais simplement que ce sont des clients qui ont alerté les autorités. Ils parlaient d'une rixe. »

Des témoins

Ces personnes, originaires de la région bordelaise, étaient entendues hier, dans les locaux de la police judiciaire de Bayonne, saisie de l'enquête.

Un autre témoin potentiel pourrait s'avérer précieux pour l'avancée des investigations : on évoque une femme qui accompagnait la victime.

Le procureur de la République de Bayonne, Anne Kayanakis, avance avec prudence, se bornant à confirmer l'intervention de deux clients auprès de l'homme blessé et étendu sur le goudron.

Ceux-ci lui ont prodigué les premiers soins, avant l'arrivée sur les lieux des sapeurs-pompiers d'Anglet et du Samu de Bayonne. Le parquet ne confirme ni n'infirme la présence d'une femme lors de ces faits.

Entre la vie et la mort

Il était aux environs d'1 h 30, quand le drame s'est produit. Selon nos informations, les témoignages décrivent une tentative d'homicide volontaire par arme à feu. Il pourrait s'agir d'un pistolet de petit calibre. Peut-on parler, selon l'expression formelle, d'une « rencontre fortuite » ? Une altercation a-t-elle opposé les deux hommes ? Si oui, pour quelle raison ? Les enquêteurs de la police judiciaire devront le déterminer.  ......................

.............................................lire l'article sur sudouest.com

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article