Une belle claque sur eBay

Publié le 28 Octobre 2009

INTERNET. L'une des dernières victimes des escrocs qui sévissent sur le site américain eBay, le leader mondial de la vente aux enchères en ligne, est un célèbre négociant du Médoc. Il avait payé un cabriolet Mercedes mais il ne l'a jamais vu venir

Chef d'entreprise avisé, ce propriétaire négociant du Médoc a cru, l'espace de quelques jours, faire une bonne affaire.

Au début du mois d'août, sur eBay, le site d'enchères et de petites annonces gratuites le plus couru du Web, il avait repéré une Mercedes SLK noire, année 2006, avec seulement 31 000 kilomètres au compteur.

Aubaine : elle était proposée à 6 400 euros, très largement en dessous de la cote de « L'Argus ». L'homme du vin rêvait depuis des années de s'offrir un tel cabriolet. Il avait sauté sur l'occasion de peur de se la faire souffler.

Mails falsifiés

Le vendeur, qui utilisait le pseudonyme de « Bozzo 95 », disait s'appeler Gabriel Thomson et être de nationalité britannique. De retour dans son île après avoir vécu en France, il expliquait ne plus avoir l'utilité de ce véhicule dans un pays où l'on roule à gauche. Cela semblait tomber sous le sens. Le chef d'entreprise l'avait cru, rassuré par les assurances prodiguées par son interlocuteur. Selon ses dires, le paiement devait être « manipulé par eBay », le site conservant l'argent versé sur un compte à la Deutsche Postbank, en Allemagne, jusqu'à ce que l'acheteur autorise le déblocage des fonds.

La Mercedes étant prétendument garée dans un parking à Lyon, Gabriel Thomson avait promis qu'il viendrait en personne la livrer quelques jours plus tard en Gironde. Le négociant était en confiance, Bozzo 95 n'était-il pas crédité d'« évaluations 100 % positives » sur eBay ? Mieux, le jour même où il demandait à sa banque de virer les 6 400 euros, il recevait un mail à l'en-tête d'eBay accusant réception de la somme.

Quelques autres mails dilatoires suivront. Tout aussi faux que le premier. Faux comme le nom du vendeur, faux comme l'histoire qu'il lui avait racontée et faux comme la garantie d'une transaction protégée. Bozzo 95 existait bel et bien mais, renseignements pris, il ne disposait d'aucun cabriolet dans son garage. Son identité avait été usurpée. ........

lire la suite del'article sur sudouest.com

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article