Villeneuve-sur-Lot : le mythomane flamboyant était devenu directeur d'aéroport à Limoges

Publié le 9 Février 2012

Auteur Philippe Belhache, SudOuest.fr 24 commentaire(s)

Villeneuve-sur-Lot : le mythomane flamboyant était devenu directeur d'aéroport à Limoges

Jean-Philippe Gaillard a été une nouvelle fois démasqué. En 1998, il avait été condamné par la cour d'appel d'Agen, pour s'être (notamment) fait passer pour un policier

Jean- Philippe Gaillard au moment de sa prise de fonctions à l'aéroport de Limoges

Jean- Philippe Gaillard au moment de sa prise de fonctions à l'aéroport de Limoges (photo PQR/POPULAIRE DU CENTRE BARLIER Bruno)

Escroc ? Aventurier ? Mythomane pathologique ? Les experts ne manqueront pas de se pencher sue le cas de Jean-Philippe Gaillard, homme à la personnalité hors norme. Sur la personnalité ou plutôt sur les personnalités, tant le personnage semble porter de masques différents. L'homme a longtemps fait parler de lui dans la région - il a été condamné à Agen, Périgueux et Bordeaux - se créant de nouvelles vies chaque fois que l'une des anciennes semble le rattraper. Il avait finalement réussi, falsifiant ses références, à se faire recruter comme directeur de l'aéroport international de Limoges. Un poste dont il vient de se faire licencier après avoir été reconnu sur photo sur le site internet de l'aéroport, apprend-on dans les colonnes du Populaire du Centre. Il faisait semble-t-il, par ailleurs,  l'objet d'une enquête dilligentée par "les milieux officiels".

Philippe Gaillard - le "Jean" avait sauté opportunément - s'était présenté en défendant avec aplomb un passé de baroudeur relativement imposant, la rosette de la Légion d'Honneur au revers du veston. "Personne n'a eu l'esquisse d'un début de soupçon. Il a totalement fait illusion", a reconnu Jean-Pierre Limousin, le directeur de la chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Limoges et de la Haute Vienne, gestionnaire de l'aéroport, estimant avoir été victime d'une vraie mystification comme on en voit dans les romans ou au cinéma". le quadragénaire se présentait comme ancien pilote de chasse, qui aurait participé à environ toutes les guerres : Golfe, ex-Yougoslavie, Liban... Il avait présenté un faux diplôme d'ingénieur de la navigation aérienne pour conforter son curiculum vitae falsifié.

Comme au cinéma ?

Une arnaque comme on en voit au cinéma ? Il y a en effet  en Jean-Philippe Gaillard quelque chose de Frank Abagnale Jr, devenu héros du film de Spielberg "Attrape-moi si tu peux"ou même de Philippe Berre, ce mythomane qui s'est rendu célèbre en Charente-Maritime pour avoir pris la tête de travaux de reconstruction à Charronaprès la tempête Xynthia, dont la personnalité avait inspiré Xavier Giannoli pour son film « À l'origine », avec François Cluzet. 

Entre 1994 et 1995, Jean-Philippe Gaillard s'était fait passer pour un policier, mais aussi pour un pilote de ligne, tant pour impressionner le chaland que pour séduire une jeune Livradaise dont il était amoureux. Jeune femme auprès de laquelle il s'était fait passer pour mort en mission juste avant la noce...

L'escroc n'était pas toujours très loin du mythomane. Il avait falsifié des documents pour faire croire à son employeur villeneuvois qu'il avait vendu des machines agricoles. Puis fait fabriquer de fausses machines avant de tenter de barboter les fichiers clients de l'entreprise une fois licencié. La société a fait faillite peu de temps après... Il avait été condamné en 1997 par la cour d'appel d'Agen à 18 mois d'emprisonnement dont 14 ferme, avec obligation d'indemniser les victimes. Il avait cependant pris deux mois supplémentaires pour avoir soulagé la caisse d'allocations familiales de 52 388 francs au passage... 

Il n'aura finalement rien coûté - ou presque - à la CCI de Limoges et de la Haute-Vienne. Philippe Gaillard était encore en période d'essai.  ......

 

.................lire et voir l'article sur sudouest.fr

Villeneuve-sur-Lot · Agen · Faits divers · justice

Rédigé par jeanfrisouster

Publié dans #citoyens d'europe

Repost 0
Commenter cet article