Etats-Unis : deux hommes gardaient une ado comme objet sexuel dans une boîte

Publié le 30 Juillet 2013

Publié le 29/07/2013 à 18h36 | Mise à jour : 29/07/2013 à 19h09
Auteur SudOuest.fr

commentaire(s) 10

En avril, une adolescente de 15 ans a été kidnappée dans la région de Los Angeles. Retrouvée quelques jours plus tard, elle servait d'objet sexuel à deux hommes

Selon Los Angeles Times, deux hommes ont été inculpés la semaine dernière. L'un notamment pour actes obscènes sur une adolescente de 15 ans et menaces avec arme à feu, l'autre pour viol et acte sexuel illicite avec un mineur.

Outre la culture et la possession de marijuana, les deux hommes sont poursuivis pour s'être servi d'une jeune fille de 15 ans comme d'un objet sexuel.

L'adolescente a été kidnappé en avril dans la région de Los Angeles par l'un des deux hommes, Ryan, 30 ans. Il l'a ramenée dans sa propriété de Lake Country, où il cultivait 1 200 pieds de cannabis, avec l'aide d'un complice, Patrick, 24 ans.

Les deux hommes se servaient de la jeune fille comme objet sexuel. Les enquêteurs ont trouvé sur place du matériel servant à immobiliser son ou sa partenaire ainsi que des outils caractéristiques des scènes de sadomasochisme.

Ils ont également découvert une boite en métal de 120x60x60cm sur laquelle étaient gravées les initiales de l'adolescente. Ils y auraient enfermé la jeune fille au moins à deux reprises, pour une durée totale de trois jours. La boîte était percée de trous pour permettre à son occupante de respirer et les deux hommes la nettoyaient alors que son occupante était à l'intérieur.

Les enquêteurs ont découvert dans cette boîte un poème, écrit par la jeune fille, décrivant ses conditions de vie.

Bien qu'ayant plaidé non coupable, les deux bourreaux ont été placés et détention.

Réagir

Réagir

Réagir

A l'attention des modérateurs ,le terme savant pour désigner l'être humain est h... sapiens,pas la peine de faire disparaître mon commentaire...

Rédigé par

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article